1454887211055

DEPARTEMENT DE PIKINE  Abdoulaye Timbo déclaré persona-grata

Décidemment, l’Apr Pikine devrait chercher ses adversaires parmi ses propres responsables.  S’il existe un responsable apériste et non des moindres que sa population ne veut plus voir, c’est bien le Maire de Pikine. Accusé par les maires républicains de Pikine d’être à l’origine de tous les maux dont souffre l’Apr dans la banlieue, Abdoulaye Timbo a été déclaré persona non grata.

Périodes mouvementées chez les Républicains de la banlieue de Dakar, notamment à Pikine où son Maire, Abdoulaye Timbo, a fini de nourrir au sein de l’Apr (Banlieue) une antipathie qui a atteint son paroxysme et que nul ne peut nier. Une situation qui a abouti à des affrontements feutrés entre les responsables apéristes qui rythment ainsi la vie du parti. À l’origine du mal et de ce tohu-bohu : Abdoulaye Timbo. En conférence de presse, ce week-end, tous les maires apéristes de Pikine ont exigé le départ sans conditions d’Abdoulaye Timbo à la tête de la ville. Cerise sur le gâteau : les édiles du département de Pikine ont été soutenus dans leur initiative de déboulonner Timbo par les populations sans coloration politique. Ces dernières ont profité de cette rencontre pour brocarder leur Maire qu’ils accusent de n’avoir rien fait pour la ville depuis qu’il a été élu à la tête de l’institution municipale. Selon Daouda Ndiaye, Maire de la commune de Yeumbeul Nord, « Timbo n’a rien fait pour les populations depuis qu’il a été nommé. Il ne se déplace jamais pour aller s’enquérir des doléances des militants du parti. Son seul bilan, c’est d’avoir octroyé, l’année dernière, 500 litres de carburant à sa commune. » Par conséquent, ressasse-t-il, ses maigres réalisations demeurent insuffisantes pour espérer que l’Apr soit aux commandes lors des prochaines échéances locales. À l’en croire, Abdoulaye Timbo est responsable de la léthargie dont souffre le parti, et pour cause. « Timbo n’a jamais organisé un meeting de massification. Il ne fait que de la récupération politique. Nous le déclarons persona-gratta dans son propre fief où il a été vomi par les populations », déclame le Maire de la Commune de Yeumbeul Nord. Embouchant la même trompette, Pape Gorgui Ndong, Maire de la Commune de Pikine Ouest Nord soutient qu’Abdoulaye Timbo qui ne fait que recruter des nervis avec les moyens de la mairie, est déjà disqualifié de son poste de coordonnateur. « Désormais, nous lui ferons face, chaque fois qu’il tentera de semer la violence au sein de l’Apr », menace-t-il. Pape Gorgui Ndong de déplorer aussi que Timbo est dans une position de clan et de népotisme. « Nous n’avons qu’une seule mission : il s’agit de travailler pour la réélection de Macky Sall à la tête du Sénégal pour un second mandat. Nous avons été très patients avec lui. Mais nous avons décidé de prendre nos responsabilités. Car, notre patience a des limites. Et Timbo n’est pas capable d’entretenir la flamme qui peut faire triompher l’Apr à Pikine », dit-il, dépité. La goutte d’eau qui fait déborder le vase est la dispersion du meeting organisé, samedi, par les ténors « Apéristes » du département de Pikine dans le cadre de la massification du parti de Macky Sall. En effet, les nervis étaient armés de gourdins, machettes, pierres, couteaux et barres de fer pour s’attaquer à la foule. La manifestation a enregistré plusieurs blessés et les organisateurs ont accusé Timbo d’envoyer ces nervis pour disperser la foule empêchant du coup, à certains responsables de l’Apr comme Abdou Karim Sall et sa délégation d’accéder à la tribune des officiels.

Abdou Karim Sall : « Macky doit intervenir pour remettre Timbo à sa place »

Face à cette situation chaotique, le Dg de l’Artp n’en demande pas moins à l’apériste en chef d’intervenir pour remettre le Maire de la ville de Pikine à sa place. « Au lieu d’unir les responsables, d’organiser des visites de proximité, de faire du porte-à-porte pour recueillir les doléances des militants de l’Apr, Timbo divise le parti. Si nous avons perdu certaines communes lors des élections locales dernières c’est à cause de ses manigances et son comportement irresponsable vis-à-vis des militants de l’Apr », peste Abdou Karim Sall. À l’en croire, Timbo n’en est pas à son premier coup d’essai. Lors de l’inauguration de la permanence de l’Apr dans la banlieue, Timbo a voulu encore saboter l’événement. Le dispositif sécuritaire qui avait été mis en place l’a empêché d’accomplir son forfait, explique le coordonnateur de l’Apr à Mbao, face à la presse. Avant de renchérir : « En tant que responsable dans le département, notre rôle est de fédérer, de consolider nos bases et pas de semer la division. Nous demandons solennellement au président de la République, Macky Sall, d’intervenir pour calmer les esprits », suggère-t-il.

Désormais, Abdou Karim Sall ne considère plus Timbo comme le coordonnateur de l’Apr. « Nous lui retirons ce titre et nous allons tous nous dresser contre lui et travailler main dans la main pour la réélection de Macky Sall à la tête du Sénégal », a souligné Abdou Karim Sall. Pour les Apéristes de Pikine, Timbo est train de tromper le président de la République. « L’Apr perdra dans la banlieue si des mesures n’ont pas été prises pour recadrer le Maire de la ville qui navigue dans le favoritisme », ajoute-t-il. À signaler que tous les ténors de l’Apr de Pikine comme Pape Gorgui Ndong Maire de la Commune de Pikine Ouest, Daouda Ndiaye Maire de la Commune de Yeumbeul Nord, Ndofane Maire de Diamaguene Sicap Mbao, Moustapha Mbengue Maire de Keur Massar, les députés et tous les coordonnateurs de l’Apr et de  Benno Bokk Yakaar (BBY)  de la banlieue, étaient présents à ladite rencontre. Nous avons tenté de joindre, à plusieurs reprises, le Maire Abdoulaye Timbo, pour recueillir ses propos par rapport aux accusations portées contre sa personne, en vain.

Sada Mbodj

Voir aussi

direc

Cojer- Macky Sall confirme Thérèse Faye jusqu’en 2019

Le Prèsident de la République a présidé ce samedi, en sa qualité de secrétaire général …