Accueil / ECONOMIE / Dépenses publiques La BCEAO pour la poursuite des efforts de rationalisation

Dépenses publiques La BCEAO pour la poursuite des efforts de rationalisation

Le Comité de Politique Monétaire de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a tenu, hier à Dakar, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2017, sous la présidence de Monsieur Tiémoko Meyliet KONE, Gouverneur de la Banque centrale.

Le gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest  (BCEAO), Tiémoko Meyliet Koné, a recommandé une poursuite des  efforts de mobilisation des recettes fiscales et de rationalisation des dépenses publiques, au vu du déficit budgétaire attendu à 4,5% pour l’ensemble de l’année 2017, selon l’APS. C’est à l’issue la 4ème réunion ordinaire du Comité de politique monétaire, tenu ce mercredi 6 décembre 2017 dans la capitale sénégalaise. A l’en croire, pour l’ensemble de l’année 2017, ce déficit est attendu à 4,5% pour un objectif communautaire de 3% à l’horizon 2019 du produit intérieur brut (PIB). Ainsi M. Koné a noté un maintien du dynamisme de l’activité économique au sein de l’Union économique et monétaire-ouest africaine au cours du troisième trimestre de l’année 2017.

Pour l’ensemble de l’année 2017, le gouverneur de la Bceao, par ailleurs,  président du Comité de politique monétaire, a indiqué que la croissance économique de l’Union est projetée à 6,7%, après 6,6% en 2016 et 6,2% en 2015.  Selon  un  communiqué, le comité a passé en revue les principales évolutions de la conjoncture économique internationale et régionale au cours de la période récente. Il a également examiné les facteurs de risque pouvant peser sur les perspectives à moyen terme de stabilité des prix et de croissance économique de l’Union. Ainsi, le comité a décidé de maintenir inchangés le taux d’intérêt minimum de soumission aux opérations d’appels d’offres d’injection de liquidité à 2,5% et le taux d’intérêt du guichet de prêt à 4,5%.

D’après le bulletin mensuel de statistiques économiques de l’Uemoa  d’octobre 2017, le marché interbancaire de l’UEMOA a enregistré une hausse du volume des transactions et des taux d’intérêt en rythme mensuel au cours de mois d’octobre 2017. En effet, le volume moyen hebdomadaire des opérations interbancaires, toutes maturités confondues, s’est établi à 405,6 milliards en octobre 2017, contre 256,2 milliards en septembre 2017, soit une hausse de 58,2%.

Zachari BADJI

À voir aussi

Développement économique du Sénégal La jeunesse, une opportunité à saisir

La main d’œuvre jeune, âgée de 15 à 34 ans, va continuer de croitre au  …

Exécution des projets et programmes du Pse Le taux moyen compris entre 68% et 70% dans les régions

La  Plateforme des acteurs non étatique a publié, hier à Dakar, son rapport d’évaluation citoyenne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *