Accueil / Education / DEPOT D’UN PREAVIS DE GREVE L’USEQ SUIT LA CADENCE

DEPOT D’UN PREAVIS DE GREVE L’USEQ SUIT LA CADENCE

L’Union syndicale pour une éducation de qualité (useq) a finalement décidé de déposer un préavis de grève, lundi dernier, pour la satisfaction de la plateforme revendicative. Il s’agit, entre autres, de la mise en œuvre intégrale des accords de février 2014 et de ceux signés avec le SAES, l’ouverture des négociations globales et sectorielles sur les conclusions de l’étude relative au système de rémunération et de motivation des agents de la Fonction publique.

L’Union syndicale pour une éducation de qualité (Useq) et le Grand Cadre des Syndicats de l’Enseignement dirigé par Abdou Faty, ont décidé de gérer en commun les préavis qu’ils ont déposés séparément, dans le cadre d’un front unitaire des syndicats de l’Éducation. L’Useq a décidé de déposer un préavis de grève, lundi dernier, pour la satisfaction de la plateforme revendicative. Les deux organisations syndicales restent tout de même ouvertes aux autres syndicats du secteur en vue de créer un rapport de forces favorables à la mise en œuvre correcte et diligente de tous les accords signés.
La plénière de l’Useq note avec regret que «l’essentiel reste à réaliser, dix mois après la signature des PV de renégociation des échéances et modalités d’application du protocole, tout en soulignant que : la plupart des points d’accord à incidence financière notamment, demeurent en souffrance».

 Amadou Diaoune et Cie déplorent «le mutisme plat du Gouvernement, précisément du ministère de l’Education, quant à la nécessaire réforme en profondeur de notre système éducatif sur la base des décisions présidentielles».
La plateforme revendicative suivante du préavis de grève s’articule autour de la mise en œuvre intégrale des accords de février 2014 et de ceux signés avec le SAES, de l’ouverture de négociations globales et sectorielles sur les conclusions de l’étude relative au système de rémunération et de motivation des agents de la Fonction publique. Non sans signaler «l’automaticité et l’augmentation des pensions de retraite dans la Fonction publique».
«L’USEQ considère qu’il est foncièrement injuste et ingrat de faire subir aux agents de la Fonction publique admis à la retraite, un long chemin de croix avant de disposer de leur pension», renseigne le communiqué.

À voir aussi

Uasz : la section saes en sit-in pour dénoncer « des conditions de travail misérables »

La coordination régionale du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) de l’Université Assane Seck de …

COMMUNIQUE- Forum du 1er Emploi- 17ème Edition

COMMUNIQUE La Fondation Emploi Jeune – FEJ du Mouvement des Entreprises du Sénégal – MEDS …