Accueil / ACTUALITES / Députés du Pds mais toujours absents du front Ousmane Ngom et Iba Der Thiam ont-ils lâché Wade ?

Députés du Pds mais toujours absents du front Ousmane Ngom et Iba Der Thiam ont-ils lâché Wade ?

 L’ancien tout puissant ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, Me Ousmane Ngom et l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale Iba Der Thiam, deux anciens proches du président Abdoulaye  Wade ont-ils démissionné du Pds ? En tout cas, ces deux figures Sopi, n’ont pas été aperçues aux côtés de Me Abdoulaye Wade pendant les combats que ce dernier mène, depuis des mois, pour la libération de son fils. Pourtant, ils sont toujours députés du Pds.

Me Ousmane Ngom fait partie d’une dizaine de députés que le Pds a enregistrés difficilement aux dernières élections législatives. Connu pour avoir incarné l’aile dure du Parti démocratique sénégalais (Pds), Me Ousmane Ngom est un farouche opposant au dialogue, d’avis que tout se règle sur le terrain de l’affrontement. Cependant, depuis le début de l’année 2014, Ousmane Ngom est devenu aphone. Plus grave, il gèle provisoirement ses activités au sein du Pds. Traqué par la CREI, certains soupçonnent Me Ngom d’avoir transigé pour échapper à la prison. Une information démentie par le concerné. Entre temps, contre toute attende, Me Ousmane Ngom, reprend le manteau d’un libéral radical. Et profite d’une visite du Pape Sopi chez lui au mois de mai 2014, suite au décès d’une de ses tantes, pour tenir un discours de guerrier comme toujours. Me Ousmane Ngom, les larmes aux yeux, dira : «A un certain moment, personne ne m’avait entendu ni vu. Mais quand on voulait interdire à Me Wade de revenir au Sénégal, je suis monté au créneau pour dénoncer ce complot. Parce que c’est mon papa et je suis son bouclier. Même Macky Sall doit être un bouclier pour Me Wade, vu leur compagnonnage.»

Ousmane n’a jamais été sincère avec Wade

Dans une vidéo dont nous détenons copie, l’ancien tout puissant ministre de l’intérieur avait promis à Me Wade de revenir au front. «Karim Wade est mon frère et on n’a jamais eu de divergences. Pendant notre audience, j’ai dit à Me Wade que je vais soutenir Karim et l’épauler. Je serais toujours debout pour les combats d’aujourd’hui et de demain, Me Wade étant mon seul et unique maitre en politique», promettait-il. Une semaine après, Ousmane Ngom s’est terré dans sa luxueuse résidence de Fann. Sa dernière sortie était pour dénoncer les propos de son mentor Abdoulaye Wade, qui s’attaquait à la  famille du président Macky Sall, non sans la qualifier d’anthropophage. Une déclaration qui fit dire à certains observateurs que Me Ousmane Ngom se rapprochait de plus en plus du président Sall. Pourtant, au lendemain de la défaite de 2012, Me Ousmane Ngom fut le premier leader à avoir demandé aux responsables libéraux de ne pas répondre aux convocations des gendarmes et aux militants, de se tenir prêts à engager «le combat contre les intimidations et l’arbitraire». Dans le cadre de la traque des biens mal acquis, Ousmane Ngom et son épouse sont visés.

Le compagnonnage de M Ngom avec Wade n’a jamais été un fleuve tranquille. On se souvient des graves accusations du premier contre le dernier, en 1999, lorsqu’il lui demandait même d’aller jurer à la mosquée de Mermoz sur l’origine des fonds du Pds. En 2000, Ousmane avait même soutenu Diouf…

Iba Der de mèche avec tous les régimes

L’ancien ministre de l’éducation, Iba Der Thiam, certes n’a pas été visé par la CREI, mais a été au cœur de tous les régimes. Il a gouté partout et été le collaborateur le plus proche de tous les présidents de la république. L’homme du mouvement «Abdoo nioudoye» a plus brillé dans le régime libéral, après avoir dissout son Cdp Garap bi dans le Pds en 2005. L’homme  était connu pour ses prises de positions contre l’opposition, mais ses nombreuses fleurs qu’il jetait à tout-va au président Wade et aux membres de sa famille lui avaient gagné la confiance du Sopiste en chef et bénéficier de ses largesses.

Investi sur la liste du Pds aux législatives 2012, les faibles voix libérales ne lui ont pas permis de devenir député. Au lendemain de ces législatives, l’homme disparait de la circulation et se fait rare. Son retour sur la chaine médiatique, il le doit à Me Souleymane Ndéné Ndiaye qui avait démissionné de son poste de député. Der rebondit avec ce mandat. Son premier rapprochement avec l’actuel régime,  c’est pendant la mise en place d’une commission  chargée de réduire le coût du loyer à Dakar. Il sera reçu, à plusieurs reprises, par le président Sall, ce qui n’agréait pas certains membres de BBY qui n’arrivent à oublier ses sorties fracassantes contre eux.

Mais l’Universitaire créa toutes les conditions d’un rapprochement avec l’actuel régime et non avec le Pape du Sopi. Il reprend sa plume, avec des contributions très favorables aux Apéristes et tourne le dos à celui qu’il a présenté comme l’une des personnes les plus instruites en Afrique : Me Wade. Même pendant que ce dernier luttait pour la libération de son fils, Der multipliait les contacts avec le président Sall qui l’a reçu au mois de janvier dernier et plus tard, nommé Président du comité de pilotage de la rédaction d’une «Histoire générale du Sénégal, des origines à nos jours», étant membre et député du Pds. Les activistes libéraux n’hésiteraient à balancer ces vidéos le montrant chantant les louanges de Me Wade.

Ibrahima Khalil DIEME

 

À voir aussi

Grâce accordée à Woury Diallo: Les terribles révélations de Macky

Le trafiquant de médicaments Amadou Oury Diallo qui a bénéficié  d’une grâce présidentielle relève d’une …

Thiès : Une femme enceinte, agent à La Poste meurt par pendaison

Khady Fall, 39 ans, a été retrouvée morte, pendue aux grilles de la fenêtre de …