Accueil / ACTUALITES / Les députés en séance plénière mardi pour la déclaration de politique générale du Pm

Les députés en séance plénière mardi pour la déclaration de politique générale du Pm

Les députés sont convoqués en séance plénière, mardi à 10 heures, pour la Déclaration de politique générale (DPG) du Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, annonce la Direction de la communication de l’Assemblée nationale, dans un communiqué.

Le chef du gouvernement fera son intervention presque trois mois pour jour après sa reconduction par le chef de l’Etat, Macky Sall, le 7 septembre dernier.
Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne avait remis sa démission et celle du gouvernement au chef de l’Etat, Macky Sall, deux jours plu tôt.

Il avait conduit la campagne victorieuse de la mouvance présidentielle aux législatives du 30 juillet dernier.

Dans sa première déclaration de politique générale prononcée en novembre 2014, le Premier ministre avait souligné que le gouvernement avait ’’choisi de changer de vision et de paradigmes pour construire les bases durables d’une croissance plus soutenue, indispensable pour l’inclusion sociale’’.

Cette fois-ci, il fera sa déclaration de politique générale en pleine session budgétaire et dans un contexte marqué par la volonté du gouvernement de donner la priorité aux questions sociales.

En effet, le projet de loi de finances pour l’année 2018, arrêté à 3 709,10 milliards de francs CFA, met un accent particulier sur les secteurs sociaux auxquels seront consacrés plus de 1161 milliards de francs CFA, soit 42% du total des dépenses hors dette.

« Il s’agit en réalité d’un budget orienté vers les grandes priorités sociales, qui privilégie les dépenses ayant un impact significatif, direct et immédiat sur le quotidien des Sénégalais, dans l’objectif de l’amélioration continue de leur bien-être », selon le communiqué du Conseil des ministres du 11 octobre dernier.

Le gouvernement a par ailleurs lancé plusieurs chantiers dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE), dont le Train express régional (PSE), le Pôle urbain de Diamniadio, le Port minéralier de Bargny-Sendou, la troisième usine d’eau de Keur Momar Sarr, etc.

Par ailleurs, pour l’année 2018, le gouvernement prévoit que « le dynamisme de l’économie sénégalaise devrait se consolider avec un taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) réel projeté à 7% contre 6,8% en 2017 ».

Aps

À voir aussi

 «And Gueusseum» décrète encore 72 h de grève

L’alliance des syndicats autonomes de la santé et de l’action sociale du Sénégal (Asas/And Guesseum) …

Contrats pétroliers: Le Sénégal risque de perdre 400 milliards Fcfa

400 milliards Fcfa. C’est ce que risque de perdre le Sénégal dans les contrats pétroliers …