téléchargement

DES ACTEURS RÉAFFIRMENT LEUR SOUTIEN EN FAVEUR DE LA PLANIFICATION FAMILIALE

(APS) – L’ouverture de la quatrième Conférence internationale sur la planification familiale (CIPF) a été marquée, lundi, à Bali (Indonésie), par des engagements des parties prenantes du programme mondial « Planification Familiale 2020 » (FP 2020, en anglais) à apporter « un soutien plus fort aux efforts des communautés afin d’offrir aux femmes, aux enfants et aux jeunes une bonne santé’’.

 La CIPF marque le point de départ de « la revitalisation des programmes de planification familiale, afin de répondre aux promesses d’une bonne santé pour des millions de femmes, de filles et de jeunes », a soutenu le directeur du Comité national pour la population et la Planification familiale en Indonésie, Dr Surya Chandra Surapaty.
‘’Les décisions et les actions prises aujourd’hui vont déterminer ce qu’on aura dans trois ans, en perspective des promesses tenues d’avoir d’ici 2020 les 120 millions de nouvelles utilisatrices de la planification familiale’’, a-t-il souligné devant le président indonésien Joko Widodo, venu présider la cérémonie d’ouverture.
« Il n’y a pas de temps à perdre, il faut continuer les efforts pour permettre aux femmes et aux filles d’avoir la vie qu’elles souhaitent dans le respect de leurs droits », a dit dans un message vidéo, Melinda Gates, co-présidente de la Fondation Gates, initiatrice de cette conférence, en collaboration avec l’Ecole Bloomberg de l’Université John Hopkins et le Conseil national de la population et la planification familiale d’Indonésie.
Elle a rappelé l’engagement de sa Fondation à mettre dans les trois ans à dégager 120 millions de dollars en appui des efforts des communautés dans les programmes de planification familiale en Afrique et en Asie.
Des financements qui seront flexibles pour « fournir une palette diversifiée d’interventions plus efficaces à haut impact sur la vie des femmes, des jeunes et des plus pauvres dans les zones urbaines’’.
Depuis le lancement de FP2020 à Londres en 2012, il y a eu de ‘’bonnes nouvelles’’ avec un relèvement de 20% du taux de prévalence contraceptive en Afrique francophone, mais beaucoup de choses restent à faire pour autonomiser encore des millions de femmes afin qu’elles puissent être utiles à leur pays, a souligné le président du programme de développement global de la Fondation Gates, Dr Christopher Elias.
« Des grossesses non planifiées mettent en péril la survie de femmes et d’enfants et compromettent leur autonomisation », a-t-il relevé, avant de réaffirmer, pour les parties prenantes de l’initiative FP2020, la nécessité de prendre de nouveaux engagements, d’examiner, d’analyser les données pour identifier les écarts et voir les opportunités qui devront guider les nouvelles actions.
Le soutien aux communautés, l’amélioration de la qualité des services, la disponibilité des produits et l’accès global à toutes les méthodes de contraception, surtout les méthodes de longue durée, demeurent les défis à relever pour « tenir la promesse de FP2020’’, de même que l’investissement sur les jeunes
La CIPF organisée tous les deux ans, est un mouvement et une plateforme d’influence stratégique de l’agenda de planification familiale au niveau internationale. L’édition 2016 porte sur ‘’Engagements mondiaux, Action locales’’.

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Ousmane Sow Un Géant de l’Art s’éteint

Le monde des Arts est en deuil. Ousmane Sow est mort ! L’artiste aux mains ingénieuses …