DES ÉTUDIANTS S’ENGAGENT À COMBATTRE LA DRÉPANOCYTOSE PAR LA SENSIBILISATION

La sensibilisation sur la drépanocytose, peu « connue » et dont le traitement coûte « cher », reste l’une des « meilleures manières » de lutter contre cette maladie, a indiqué, dimanche à Dakar, Mountaga Mbacké, secrétaire général de l’Union universitaire de lutte contre la drépanocytose (UULD).

 « Nous pensons qu’il faut vraiment sensibiliser davantage sur cette maladie qui reste encore mal connue dans notre pays. Nous invitons les gens à faire le dépistage pour détecter tôt cette maladie héréditaire pour mieux lutter efficacement contre elle », a-t-il notamment soutenu.
Mountaga Mbacké, également étudiant à la Faculté des Sciences économiques et de gestion (FASEG) s’exprimait en marge d’une rencontre organisée par sa structure dans le cadre de la journée internationale de lutte contre la drépanocytose
« Nous voulons, à travers cette rencontre, apporter notre soutien aux malades de drépanocytose. Cette année la journée internationale de lutte contre la drépanocytose a coïncidé avec le ramadan, nous allons échanger en famille et rompre le jeûne ensemble » a-t-il expliqué.
Le secrétaire général de l’UULD a aussi informé que son association envisage, dans le cadre de ses programmes, d’effectuer prochainement une tournée nationale à travers les universités publiques du Sénégal pour sensibiliser les étudiants sur les méfaits de cette affection.
« Nous allons écrire une lettre au ministre de l’Enseignement supérieur pour lui faire part de notre projet de tournée dans les différentes universités publiques du pays », a-t-il précisé.
M. Mbacké a en outre demandé aux autorités sénégalaises d’assister les malades de drépanocytose pour atténuer leurs charges médicales qui sont, selon lui, « très chères ».

Voir aussi

SANTE Un programme de 180 milliards de francs CFA au chevet des populations

  Pour améliorer davantage  la santé des populations au Sénégal, l’Agence des Etats Unis  pour …