capturfiles-24-27-2016_09.27.33

DES SEMENCES DE CERTFIÉES À DES PRODUCTEURS DE MATAM

L’antenne du Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2-P2RS) à Matam a procédé, mercredi, à la distribution de semences certifiées de riz, maïs et sorgho aux productrices et producteurs de six communes de ce département du nord du Sénégal, a constaté l’APS.

La cérémonie s’est déroulée à Dabia Odédji, un village situé à 60 km de la commune de Matam, en présence de représentants de GIE et de groupements féminins concernés.

« Notre objectif est de soutenir ces producteurs et les aider à lutter contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle qui perdure dans la région », a expliqué le chef d’antenne du P2RS de Matam, Aly Amadou Diallo.

Dans ce cadre, le P2RS a signé avec différentes structures, l’ANCAR (Agence nationale de conseil agricole et rural), les services d’élevage, de pêche et d’agriculture, des protocoles d’encadrement et d’exécution pour la mise en œuvre de ses projets, selon M. Diallo.

Prévu pour quatre ans, le Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel espére à terme amener les producteurs à trouver des semences par leurs propres moyens, « sans avoir besoin d’aller les chercher ailleurs », a indiqué le chef de son antenne de Matam.

Avec ce premier lot de semences, « au fil des années, nous pourrons combler le gap semencier de la région », a de son côté assuré le président de la Fédération des producteurs du Bosséa et de Nguénar, Abdoulaye Saydou Diaw.

Aussi M. Diaw a-t-il lancé « un appel solennel à tous les regroupements féminins de la région », les invitant à redoubler d’efforts pour arriver à cet objectif. Selon lui, la mise en œuvre de ce projet devrait permettre aux producteurs de la région d’obtenir leurs propres semences « au lieu d’aller les chercher ailleurs ».

Voir aussi

cooperation_senegal-japon

Réhabilitation du port de Dakar: Le Japon injecte 22 milliards

Le Japon vient de mettre à la disposition du Sénégal des financements d’environ 22 milliards …