DES VOLONTAIRES POUR SA SURVEILLANCE ET SA SECURISATION Bientôt un deuxième parc zoologique dans la forêt de Mbao

 La forêt classée de Mbao va bientôt changer de visage, avec le recrutement de bénévoles chargés de sa sécurisation  mais aussi la mise en place progressive d’un plan d’aménagement qui, à terme, va faire sortir de terre un nouveau parc d’attraction et zoologique dans cette zone.

Ce projet est né grâce à l’Apix  qui en est le partenaire financier et stratégique; le plan d’aménagement de la forêt classée de Mbao est ainsi coréalisé entre le ministère de l’Environnement et cette agence.

Interrogé sur l’importance de la cérémonie de remise de badges d’identification aux bénévoles, Alé Badara Sy, chef de l’Unité environnement à l’Apix,  a fait savoir que : « cela constitue une reconnaissance des acteurs qui ont été intégrés dans les comités de surveillance. Il faut remarquer que la forêt classée de Mbao constitue le premier employeur de la ville, parce qu’il y a plus de 500 personnes qui y travaillent journalièrement et qui y tirent des revenus considérables ». Le chargé de l’environnement de l’Apix de rappeler par ailleurs qu’avec « les activités de formation qu’on a réalisées dans le cadre du plan d’aménagement, on a pu toucher près de 300 à 400 personnes depuis le démarrage du projet en 2010 et cela va se poursuivre encore parce que nous attendons un financement complémentaire pour permettre de passer à une nouvelle étape dans le processus d’aménagement de la forêt par la réalisation d’infrastructures structurantes et des infrastructures pour sécuriser la forêt ». Le chef d’aménagement de la forêt classée décline un peu le projet d’aménagement.

Le colonel Moussa Fall signale que : « des activités socio-éducatives sont prévues avec la mise en place d’un parc animalier, des jeux d’enfants, un herbier national et d’autres activités connexes, c’est-à-dire la confection de miellerie et une unité de transformation de la noix d’anacarde… il y a un aspect aquaculture et actuellement la pêche se pratique dans le marigot. Et pour valoriser ces réalisations, il faut que les gens viennent visiter ». Ce qui a terme va donner naissance à un second parc zoologique de la région de Dakar.

La protection de la forêt classée de Mbao tient à cœur les autorités du service des Eaux et Forêts. C’est dans ce cadre qu’elles sont en train de mettre en branle un plan d’aménagement visant à la préservation du seul poumon vert de la région de Dakar. Pour atteindre leurs objectifs, les Eaux et Forêts avaient organisé un séminaire d’où est sorti un code de conduite consensuel destiné à l’ensemble des acteurs intervenant dans l’exploitation de la forêt. Cependant, afin de mieux agir sur le contrôle, 120 bénévoles constituent un comité de surveillance, composé des populations riveraines. Ces derniers ont reçu leurs badges, hier, à la pépinière de Mbao.

Selon l’un des récipiendaires, Makhfousse Gaye, la cérémonie revêt une importance particulière. En effet, souligne-t-il : « nous sommes des volontaires et nous avions été formés pendant des années pour renforcer le plan d’aménagement de la forêt classée de Mbao » ; tout en précisant que leur mission s’articule autour de trois choses : « c’est d’abord la sensibilisation, la communication mais aussi et surtout, de veiller. C’est un travail en amont que nous faisons pour sensibiliser la population, sur l’utilité même de la forêt et d’alerter en cas de nuisance, les autorités des Eaux et Forêts. Notre mission n’est pas de jouer le rôle de gendarme, encore moins de policier ».

Djiby GUISSE

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …