telechargement-3

DETENTION DE FAUX BILLETS- Maїmouna Diatta écope d’un an de prison

Poursuivie pour détention de faux billets de banque ayant cours légal au Sénégal et trafic de chanvre indien, l’accusée Maїmouna Diatta a comparu, hier, à la barre de la chambre criminelle de Dakar. Au sortir de son procès, elle a été acquittée pour la détention de chanvre indien, avant d’être condamnée à un an de prison et à une amende de 200.000 francs pour détention de faux billets de banque ayant cours légal au Sénégal.

Un fait inédit a été jugé, hier, à la barre de la chambre criminelle de Dakar. En effet, au mois de  février 2013, les éléments de la brigade de recherches ont reçu un appel d’une tierce personne, faisant état d’un intense trafic de chanvre indien à l’Unité 11 et au quartier MTOA des Parcelles de assainies de Keur Massar. Une descente sur les lieux a permis aux limiers de rencontrer une dame soutenant habiter seule la maison avec son mari Moussa Ba, charlatan. Les policiers ne se sont pas contentés de ces informations parce qu’ils ont procédé à une fouille minutieuse des lieux. Ce qui a permis de découvrir un lot de 100 briques de chanvre indien pesant 1 kg chacun, entreposées dans la salle de bain. Interrogé sur la drogue, le mari a déclaré que cette chambre a été donnée en location à des individus. A l’en croire, la nommée Maїmouna Diatta, habitant à l’unité 14, devrait bien connaitre les occupants parce qu’elle venait souvent leur rendre visite. Les pandores se sont encore transportés chez Maїmouna où ils ont découvert et saisi la somme de 100 000 francs en fausses coupures de 10. 000 francs. Devant la barre de la chambre criminelle, l’accusée a nié les faits. Cependant, elle a soutenu avoir eu entre temps à entretenir un réseau de trafic de chanvre indien avec son mari Ndiaye Seck.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *