People

DÉTENTION ET USAGE DE CHANVRE INDIEN- Aïda Patra et sa copine jugées aujourd’hui

  • Date: 16 novembre 2015

 L’affaire Aïda Patra et sa copine, Maria Siriane Valera, qui a fait couler beaucoup d’encre, la semaine dernière, sera jugée, aujourd’hui, au Tribunal des flagrants délits de Dakar. Les mises en cause sont poursuivies pour détention et usage de chanvre indien. Elles ont été arrêtées, à Ouakam, par les éléments de l’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (Octris) en train de griller un joint de l’herbe qui tue.

C’est aujourd’hui, lundi 16 novembre, que les juges du Tribunal des flagrants délits de Dakar vont ouvrir le dossier de Aïda Patra et sa copine, Maria Siriane Valera. Elles sont poursuivies pour les délits de détention et usage de chanvre indien. S’agissant des faits, les éléments de l’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (Octris) ont surpris la célèbre animatrice et sa copine dans une maison sise à Ouakam en train de griller un joint de yamba. Appréhendée, Aïda Patra aurait clamé son innocence arguant qu’elle a été sur les lieux simplement pour boire et non fumer du chanvre indien. Cependant, ses déclarations ont été battues en brèche par son amie Maria Siriane Valera qui confiera aux enquêteurs que le fumoir de crack, les papiers d’aluminium destiné au conditionnement du chanvre indien, trouvés sur place, appartiennent à Aida Patra et un certain Banga, le  propriétaire de la maison où elles ont été arrêtées.

Des indices suffisants aux yeux des limiers pour les déférer au parquet. Les mises en cause ont été entendues, jeudi dernier, par le substitut du procureur. À l’issue de cet entretien avec le maître des poursuites, Aïda Patra et sa copine ont été inculpées pour détention et usage de chanvre indien avant d’être placées sous mandat de dépôt. C’est dans ce cadre qu’elles seront présentées, aujourd’hui, au juge du tribunal des flagrants délits de Dakar. Pour rappel, les deux amies croupissent à la Maison d’arrêt pour femmes (Maf) de Liberté 6 où elles sont détenues. Par ailleurs, certaines sources révèlent que l’animatrice aurait été alpaguée à la Médina, il y a deux semaines, pour des faits similaires. En l’absence de preuves pouvant l’inculper, la lionne de la bande Fm, comme le surnomment certains, a été tout simplement relâchée. Mais cette fois-ci, elle a été détenue à la Maison d’arrêt pour femmes (Maf) de Liberté 6 en attendant son jugement, aujourd’hui, devant le tribunal des flagrants délits de Dakar.

Cheikh Moussa Sarr

 

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15