Accueil / POLITIQUE / Détournement d’objectifs politiques Djamra lâche Mame Mactar Guèye

Détournement d’objectifs politiques Djamra lâche Mame Mactar Guèye

Dans son combat contre la légalisation de l’homosexualité, l’organisation non gouvernementale (Ong Jamra) a félicité son vice-président Mame Mactar Guèye, pour le discours tenu à Touba, le 07 aout dernier, dans le cadre des activités politiques de son parti le Pds.
Ce communiqué, sans signature précise, qui a circulé, avant-hier, dans plusieurs rédactions de la place, serait un faux confectionné pour cautionner des initiatives que l’Ong serait loin de partager.

Ainsi, afin que nul n’en ignore, le bureau exécutif de Djamra est-il monté au créneau, hier, pour tout démentir, à travers les ondes de la presse.

Selon Momar Guèye, le directeur exécutif et propre frère de feu Latif Guèye, fondateur de l’Ong, l’organisation ne s’est jamais réunie pour apporter des soutiens ou avaliser pareille démarche qui est de nature à semer la confusion dans les esprits. Dans la même veine et pour éviter des dérapages en direction des enjeux électoraux de 2012, l’Ong Djamra, plus connue pour son combat contre l’usage de la drogue chez les jeunes, se démarque des combats politiques et tient à préciser qu’elle ne roule ni pour la Cap 21, ni pour Benno, ni pour aucune autre coalition ou formation politique, même si, par ailleurs, ses membres sont libres de leur choix.

Alors, pourquoi cette intox et pourquoi cet activisme? En tout cas, cela ne profite pas à Mame Makhtar Guèye qu’on dit en être l’auteur Après ses bourdes décriées du mois dernier (dénonciation décriée d’homosexuels auprès du Khalife Général des Mourides, volonté de faire porter la caution de candidature à l’élection présidentielle à 100 millions, etc.), il aurait pu se tenir à carreau et ne pas essayer d’influer sur le choix futur du Fal 2012 qui vient de remplacer la Cap 21. Wade n’apprécie pas spécialement ce genre de manœuvre solitaire qui ne rime pas, forcément, avec ses choix.



Cébé


À voir aussi

Le 27 juin 2011, le jour où Karim devait être tué

La charge est lourde et grave. Elle porte les empreintes de Samuel Sarr via son …

Affaires Karim, Khalifa et Imam Ndao: Amnesty International épingle le Sénégal

Dans son rapport sur l’examen périodique universel des Nations-unies, Amnesty international  met en doute l’indépendance …