prisons-350x197

DETOURNEMENT DE MINEURE ET PEDOPHILIE M. M. Wagne risque 2 ans de prison ferme

2 ans de prison ferme. C’est la peine que le procureur a requis, hier, contre M. M. Wagne. En effet, ce dernier est poursuivi pour les faits de détournement de mineure et de pédophilie. Le verdict sera rendu le 11 mai prochain.

Si le tribunal, en rendant sa décision le 11 mai prochain, suit le procureur dans son réquisitoire  M. M. Wagne risque 2 ans de prison ferme. Il a été attrait à la barre du tribunal des flagrants délits pour détournement de mineure et pédophilie. Revenant sur les faits, le  mis en cause a déclaré que la victime est sa petite amie. Et, c’est dans le cadre de leur relation amoureuse qu’ils ont eu à entretenir des relations sexuelles à plusieurs reprises. Selon le prévenu, la fille venait souvent le rendre visite à son domicile. Sur place, ils passaient à une partie de jambe en l’air à chaque fois que l’occasion se présentait. Interrogée, la fille a abondé dans le même sens que le mis en cause. A l’en croire, M.M. Wagne est son copain à qui, elle rendait visite souvent à son domicile. Agée seulement de 16 ans, la petite fille a reconnu également avoir couchée à maintes reprises avec le sieur Wagne. Entendu par le tribunal, le père de la victime, L. Sidibé a renseigné qu’il a eu à interdire au mis en cause de fréquenter sa fille. “ Un jour alors que je revenais du travail, je l’ai surpris chez moi avec ma fille mais, il a pris la fuite. Lorsque j’ai interrogé ma fille, elle m’a fait savoir que le sieur Mor l’a menacé d’entretenir des relations sexuelles avec lui ”, a indiqué le père de la partie civile.

Partie civile : “ l’autre fait constant c’est l’état de grossesse de deux mois de la fille ”
Invité à prendre la parole, l’avocat de la partie civile a relevé deux faits constants dans ce dossier. Le premier, dit-il, c’est que la victime est une mineure et l’autre fait constant est l’état de grossesse de deux mois de la fille. Dans  sa plaidoirie, l’avocat de la partie civile a indiqué que le mis en cause a invité la victime chez lui à l’insu de ses parent d’où le délit de détournement de mineure. Toutefois, il a demandé au tribunal de recevoir leur constitution de partie civile et pour la réparation, la robe noire a demandé le franc symbolique. Si la partie civile a été clément en demandant le franc symbolique, le procureur lui renseigne que la pédophilie ne souffre d’aucune contestation. “ Il y’a eu une conjonction sexuelle. Les deux parties vous ont déclaré qu’ils  se sont rencontrés à plusieurs reprises pour entretenir des relations sexuelles. Toutefois, il s’agit d’une relation amoureuse qui a mal tourné entre ces deux jeunes âgés de 22 ans et 16 ans ”, a dit le représentant du ministère public selon qui, le sursis est exclu. Sur ce, il a demandé au tribunal de déclarer le prévenu coupable de pédophilie et de détournement  de mineure. Pour la peine de le condamner à 2 ans de prison ferme. Une peine trop sévère selon la défense qui, a plaidé pour une application bienveillante de la loi pénale. L’affaire a été mise en délibéré pour jugement devant être rendu le 11 mai prochain.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

telechargement-5

ÉRECTION D’UNE BUVETTE SUR LA CORNICHE Aby Ndour persiste, Atépa annonce une plainte…

Entre Aby Ndour et l’Association Sos Littoral, la guerre est à son paroxysme. Atépa a …