Accueil / SOCIETE / DÉTOURNEMENT DE PLUS DE 30 MILLIONS A LA MUTUELLE DES CHEMINOTS Les deux gestionnaires s’accusent mutuellement

DÉTOURNEMENT DE PLUS DE 30 MILLIONS A LA MUTUELLE DES CHEMINOTS Les deux gestionnaires s’accusent mutuellement

Scandale financier à la mutuelle de solidarité des cheminots déflatés. Les gestionnaires de la structure- l’ancien et le nouveau- s’accusent d’un détournement portant sur plus de 30 millions de Fcfa. Cela devant l’arbitrage des cheminots déflatés, qui, eux, ne demandent ni plus ni moins que le remboursement de leur argent. Ils menacent même de porter l’affaire devant les tribunaux.

Source l’Observateur
Rien ne va plus entre le collectif des cheminots déflatés et les anciens responsables de la mutuelle de solidarité les regroupant. Leur assemblée générale, tenue avant-hier au niveau de leur siège à «Copé», a été très houleuse : elle a été marquée par des séries d’accusations et de contre-accusations de la part des deux individus qui se sont succédé à la tête de la mutuelle. En effet, lors de cette rencontre Moïse Diallo, ancien secrétaire générale du syndicat des travailleurs du chemin de fer et ayant dirigé de 1994 à 1997 la mutuelle, a ouvertement accusé son successeur, en l’occurrence Amidou Diallo, de malversation financière portant sur la somme de plus de 30 millions de Fcfa. Selon Moïse Diallo, «le mis en cause avait publiquement reconnu qu’il avait pris tout l’argent qui était dans la caisse». Mieux encore, révèle Moïse Diallo, «cet aveu avait été paraphé dans un protocole d’accord le 16 janvier de l’année 2007». « Dans la caisse, il y avait au minimum plus de 30 millions et, si l’on ausculte plus loin, la somme pourrait atteindre les 70 millions de Fcfa» a déclaré l’ancien Sg du syndicat des cheminots. C’est pourquoi il a demandé à Amidou Diallo de clarifier la situation et d’apporter des réponses concrètes sur cette affaire. Car, dira-t-il, les cheminots ne vont pas classer sans suite la question. En effet, ils réclament leur argent. Des accusations que la personne incriminée a balayées d’un revers de la main. Pour Amidou Diallo, lui aussi ancien secrétaire général du syndicat des cheminots et président de la mutuelle de 1997 à 2003, «ces accusations sont fausses et dénouées de tout fondement. Il n’y a pas eu de détournement». Selon lui, lors de la passation de service, «les cheminots avaient demandé qu’on procède à un audit en famille, chose naturellement normale, parce qu’il fallait qu’on sache l’état des comptes et qu’on identifie ceux qui devaient de l’argent à la mutuelle. Ce qui n’a pas été fait jusqu’ici fait. Je peux dire qu’il n’y a jamais eu de détournement. Il était impossible de détourner car l’argent était géré par des gens compétents. L’argent est entre les mains des cheminots». Une affaire qui continue encore à diviser les cheminots déflatés. Dans une situation difficile depuis leur inactivité, ils réclament tout bonnement le remboursement de leurs cotisations. Toutefois, ils menacent de porter plainte, afin qu’une enquête soit ouverte.


À voir aussi

Nécrologie : Sadio Mané en deuil !

L’information a été partagée par un des amis du joueur sur Facebook. Sadio Mané et …

Kolda : Une mystérieuse maladie décime le cheptel

Après les fortes intempéries de juin dernier qui ont décimé une partie du cheptel à Linguère, …