Accueil / ACTUALITES / Dette des hôpitaux : L’Agence de la Cmu en négociation avec Hoggy et Principal

Dette des hôpitaux : L’Agence de la Cmu en négociation avec Hoggy et Principal

Serigne Diouf, représentant de l’Agence de la couverture maladie universelle, informe que la structure n’a pas encore fini d’éponger la dette des hôpitaux. M. Diouf indique que sa structure est en discussions avec l’Hôpital général de Grand Yoff (Hoggy) et l’hôpital Principal.

 La dette des hôpitaux concernant le Plan sésame a occupé une partie du propos des responsables du ministère de la Santé et de l’Action sociale, lors du face-à-face avec la presse en prélude de la première édition de la santé et de l’action sociale dont le thème porte sur la «Couverture maladie universelle une réalité». Interpellé sur cette dette des hôpitaux concernant le Plan sésame, Serigne Diouf, représentant de l’Agence de la couverture maladie universelle, a fait savoir que l’essentiel de la dette a été épongée. «En ce moment, nous avons seulement des problèmes avec deux hôpitaux, l’Hôpital général de Grand Yoff et l’hôpital Principal, la dette qui se concentre sur ces deux hôpitaux est élevée. Il s’agira maintenant de négocier avec ces structures, les négociations ont été déjà entamées», a-t-il fait savoir. Lors du point de presse d’hier, il a été aussi beaucoup question des réalisations de ce programme.

Selon toujours le représentant de l’Agence de la couverture maladie universelle à cette rencontre, le taux de couverture aujourd’hui est de 32%. D’après Serigne Diouf, avec le renforcement des dispositifs, l’objectif sera de porter ce taux à 75% en 2017. M. Diouf est également revenu, lors de cette rencontre, sur les services qui sont gratuits pour les enfants de 0 à 5 ans. Précisant que les examens complémentaires, c’est-à-dire les services d’aide au diagnostic, les radios et les analyses ne sont pas pris en compte, pour le moment, dans le cadre de la mise en oeuvre de cette gratuité des soins, il informe qu’instruction leur a été donnée de réfléchir sur des stratégies pour intégrer ces services. «A partir de 2016, nous allons augmenter le paquet de services», a-t-il dit.

Le Quotidien

À voir aussi

Non-paiement de sa consignation : Khalifa Sall noir de colère

La journée de Khalifa Sall n’a pas été joyeuse, jeudi dernier, après que la Cour …

Cambriolage : le domicile d’un ministre visité par des voleurs

Les malfaiteurs ont encore frappé très fort dans le pays. Cette fois-ci, ils ont jeté …