Accueil / ECONOMIE / Deux sénégalais à la tête du système ouest africain d’accréditation

Deux sénégalais à la tête du système ouest africain d’accréditation

L’expertise sénégalaise a été distinguée dans la sous-région avec la nomination de deux Sénégalais à la tête de l’unique organisme d’accréditation commun aux huit Etats de l’Union économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA), a appris l’APS.

Cette dernière-née des institutions sous-régionales de l’UEMOA a élu à la tête de son conseil d’administration (CA), le Sénégalais Aboubacry Baro. Par ailleurs, le premier directeur général du SOAC, Marcel Gbaguidi, est également de nationalité sénégalaise, renseigne un communiqué de la structure.
« Avec ces deux nominations, c’est l’expertise sénégalaise qui est mise en avant, le Sénégal se voit confier par ses pairs les rênes du SOAC, notamment la lourde tâche de sa mise en orbite », ajoute le texte.
En effet, souligne le communiqué, le SOAC est appelé à jouer un « rôle déterminant dans le dispositif régional œuvrant pour la protection des consommateurs de la région ».
Le Système ouest africain d’accréditation a tenu son Assemblée générale (AG) à Abidjan en nommant les responsables et fixé en même temps « les grandes orientations nécessaires au démarrage effectif des activités de cet unique organisme d’accréditation, commun aux huit Etats membres », lit-on dans le texte.
En marge de l’AG, ajoute la même source, il a été procédé au lancement officiel du SOAC, notamment avec la remise des clés de son siège provisoire, à Abidjan.
Avec le SOAC, la région dispose désormais d’une structure d’accréditation de proximité qui permettra de rendre accessible ce service aux laboratoires d’analyse et d’essai, organismes d’inspection et organismes de certification, appelées organismes d’évaluation de la conformité (OEC), note le communiqué.
Jusqu’ici, au sein de l’Union, explique le texte, « leurs accréditations leur ont été délivrées par des organismes d’accréditation étrangers à des coûts jugés onéreux ».
« L’opérationnalisation des activités du SOAC devrait changer complètement la donne, au bénéfice de l’économie et des populations de l’espace UEMOA », renseigne-t-il.
Ainsi les entreprises auront la possibilité de faire vérifier, par des OEC accrédités par le SOAC, la conformité de leurs produits avant export, diminuant les risques de rejet dans les pays-cibles.
Le SOAC est « l’une des pièces maîtresses du Système régional d’accréditation de la CEDEAO dont l’objectif est de couvrir les besoins en accréditation de l’ensemble de ses Etats membres ».

À voir aussi

Recettes fiscales: 1133 milliards mobilisées en fin juillet 2018 

Aux termes des sept premiers mois de l’année 2018, l’exécution budgétaire a été caractérisée par …

Monnaie et crédit: La masse monétaire a atteint 4953,3 milliards en fin juin 2018

La masse monétaire a progressé de 113,9 milliards, en variation mensuelle, pour atteindre 4953,3 milliards, …