ECONOMIE

Developpement agricole: l’Anida veut 20 milliards pour ….

  • Date: 12 février 2016

L’ Agence nationale d’insertion et de développement agricole (ANIDA) compte mobiliser 20 milliards de francs CFA pour la réalisation de 200 fermes ’’d’ici 2017’’ son directeur général, El Hadj Malick Sarr.Cette structure prévoit également de créer « 70 autres fermes familiales dans les régions de Kolda, Seydiou et Ziguinchor », a indiqué M. Sarr.Selon son DG, l’ANIDA ambitionne par ailleurs de réaliser, pour 2016, « plus de 150 fermes » avec l’appui financier de l’Etat.  L’ANIDA travaille, dans le même temps, sur des solutions de nature à « mettre fin aux difficultés liées à la commercialisation des produits agricoles par la promotion de la petite hydraulique qu’est l’énergie solaire’’, a signalé son directeur général. De cette manière, l’ANIDA espère contribuer à moderniser et à développer l’agriculture du Sénégal « pour les années à venir », a poursuivi El Hadj Malick Sarr.Selon lui, cette perspective se traduirait par des offres d’emplois « massifs rémunérateurs et durables » au profit des jeunes.Les financements jusque-là obtenus par l’ANIDA, permettront de réaliser, au cours des trois prochaines années, « plus d’une centaine de fermes villageoises Naatangué, 5 aires agricoles émergentes et plusieurs centaines de fermes familiales », a affirmé son directeur général.’Nous voulons faire de l’agriculture un moteur de croissance durable, afin de créer des opportunités d’emplois à l’horizon 2017’’, a-t-il déclaré, évoquant « le plan stratégique » de l’ANIDA. Depuis sa création en 2008, a-t-il dit, l’ANIDA « a réalisé une trentaine des fermes familiales, plusieurs fermes villageoises Naatangué ainsi que des aires émergentes agricoles ». Elle a de même « conceptualisé et opérationnalisé des modèles d’exploitation agricoles adaptés ». ’’Ces modèles ont aussi été plus résilients par rapport aux changements climatiques’’, note un communiqué de presse.’’Nous avons environ dix mille employés, dont 35% sont des femmes’’, a par ailleurs relevé le directeur général de l’ANIDA.Si l’on en croit le professeur Modou Mboup, représentant le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, « l’Etat ne ménagera aucun effort » pour soutenir les activités de l’ANIDA. La volonté de l’Etat d’apporter son soutien à l’ANIDA se justifie par le fait que cette structure « joue un rôle très important dans le domaine de création d’emploi pour les jeunes ».

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15