Mise en page 1
Mise en page 1

Développement communautaire- Pourquoi Macky Sall a-t-il confié la gestion du Pudc au Pnud ?

 Moubarak Lô a levé un coin du voile sur les motivations profondes du président Sall à confier la gestion du Programme d’urgence de développement communautaire au Pnud.

Si le l’Etat a choisi de confier la gestion du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (Pudc) au Pnud, c’est parce que les souvenirs des bisbilles qui ont opposé, en 2006, Macky Sall, alors premier ministre, et Aminata Tall, ministre chargé de la Décentralisation de l’époque, ont, sans doute, joué un rôle d’épouvantail pour l’actuel président. Une grosse révélation faite par l’ancien Dircab adjoint du président Macky Sall. En effet, Aminata Tall, ministre des Collectivités locales et de la Décentralisation sous Wade avait gardé au travers de la gorge le délogement du Programme de développement local (Pndl), la pomme de discorde entre elle et le Premier ministre, Macky Sall de l’époque. Macky Sall, Pm, avait délogé du ministère des Collectivités locales le Pndl, pour le mettre sous sa tutelle directe. Furax, l’édile de Diourbel, en son temps, accusait Macky Sall de tous les péchés d’Israël, pour l’avoir empêchée de réaliser certains projets de son département. L’égérie de Diourbel en imputait la faute à Macky Sall qui avait mis sous le coude des dossiers qui lui tenaient à cœur. Ce n’est pas tout. Le mal a atteint son comble, quand le président Wade trancha en faveur de son premier ministre Macky Sall. Il s’en est même suivi son limogeage dudit ministère, avant qu’elle ne quitte définitivement le gouvernement. Ces démêlés avec l’actuelle patronne du Cese ont poussé le président Macky Sall, pour reprendre les propos de Moubarak Lô, à choisir la solution extrême d’une gestion externalisée, en confiant le Pudc au Pnud.

Moubarak Lô en phase avec Macky Sall.

Toutefois, même s’il est prompt à critiquer l’action politique de chef de l’Etat, depuis son limogeage au Palais, l’ex-Dircab adjoint du président Macky Sall se réjouit de la décision du Gouvernement de confier  le Pudc au Pnud. En fait, dès qu’il dit une chose, ses propos sont considérés comme une pierre dans le jardin du président Macky Sall. Mais cette fois, Moubarak Lô affiche son soutien sans faille à la décision de Macky Sall de confier la gestion du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (Pudc) au Pnud. Au moins, pour ces raisons là : l’économiste statisticien estime que dans le contexte très politique du Sénégal, l’intervention du Pnud garantit les considérations partisanes dans le choix des localités bénéficiaires des financements. «Ce qu’aucune autre structure administrative ne pourrait assurer complètement, du fait des nombreuses pressions qu’elle subirait tout au long du processus de mise en œuvre du Programme», confie-t-il. Mieux, dira-t-il,  les frais de gestion ne dépasseront guère ce qu’une agence nationale aurait dépensé, sans oublier que le personnel employé par le Pnud sera essentiellement local. Ensuite, Moubarak Lô fonde son argumentaire sur le fait que le Pnud possède l’expérience nécessaire pour piloter des initiatives de développement local. Pour preuve, a-t-il noté, dans les années 1990 déjà, le Pnud avait, avec succès, mis en œuvre, dans la région de Tambacounda, notamment, le programme de développement local intégré. Quid d’avoir accompagné la mise en œuvre du Pndl depuis sa phase d’expérimentation initiale, jusqu’à son extension aux autres régions du pays ? Tout dernièrement, rappelle-t-il, l’organe onusien a également supervisé l’exécution du projet de développement du millénaire dans la région de Louga. Des compétences et expériences qui font que, pour reprendre ses propos,  plusieurs pays dans le monde font recours à un partenariat avec le Pnud pour l’exécution de projets de développement local. C’est le cas du Maroc, avec le projet Oasis Tafilalet, pour lequel le Pnud a joué un rôle de contrôle de qualité, précise-t-il. La solution retenue dans le cadre des partenariats locaux entre le Pnud et le Maroc aurait sans doute été meilleure, parce que plus équilibrée.

Mouhamadou BA

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Ousmane Sow Un Géant de l’Art s’éteint

Le monde des Arts est en deuil. Ousmane Sow est mort ! L’artiste aux mains ingénieuses …