Accueil / Contributions / Développement communautaire Le PUDC sur les tablettes de la BID, BAD et de l’Élysée
Le secrétaire d'État aux Sénégalais de l'extérieur, Souleymane Jules Diop. © DR

Développement communautaire Le PUDC sur les tablettes de la BID, BAD et de l’Élysée

Lancé en 2015 par l’Etat du Sénégal, le PUDC (Programme d’Urgence pour le développement communautaire) piloté par le ministre, en charge du Programme, Souleymane Jules DIOP, fait des émules auprès des guichets de financements internationaux pour 142 milliards de FCFA (BID, BAD). A l’Élysée, le modèle aussi fascine le Président Macron qui a instruit Jean- Marc Châtaigner envoyé spécial au Sahel de le dupliquer dans les territoires en feu du djihadisme. Détails.

Satisfecit pour le PUDC, qui s’est imposé depuis son lancement comme un puissant levier de transformations économiques et sociales dans l’atteinte à court terme de l’ambitieux Plan Sénégal Émergent (PSE). A l’horizon 2035. Le Chef de l’état Macky SALL ne s’est pas du tout trompé en décrochant la grosse timbale en la personne du ministre  Souleymane Jules DIOP, pour piloter et coordonner le Programme d’Urgence pour le Développement Communautaire. Réalisme pour réalisme, au regard des belles performances et des gigantesques travaux du PUDC- Sénégal, des institutions Internationales de financement et de développement comme la Banque Islamique de développement et la Banque africaine de développement accostent dans les vannes du PUDC.

Les bailleurs dans les vannes du PUDC

Selon des informations exclusives en possession de Confidentiel Afrique, la BID s’est engagée à débourser la bagatelle de 40 milliards de Fcfa pour accompagner la feuille de route du PUDC. Le guichet de la Banque africaine de développement (BAD) mobilisera  en faveur des livres du PUDC-Sénégal une enveloppe de 92 milliards de FCFA d’ici avant février 2018. Une source diplomatique autorisée a soufflé à Confidentiel Afrique, que le modèle du PUDC a séduit les officiels français de l’Elysée. En première ligne, l’envoyé spécial du Président Emmanuel Macron au Sahel, le féru diplomate, le plus africanisé, Jean- Marc Châtaigner. Ce dernier en visite au Sénégal est tombé sous le charme de l’offensive économique du PUDC au point d’en informer le Chef de l’état Emmanuel Macron sur les effets compact de ce Programme expérimenté au Sénégal. Le locataire de l’Elysée a demandé à Jean- Marc Châtaigner de dupliquer ce modèle dans les pays du G5 (Mauritanie, Mali, Niger, Burkina, Tchad) via des investissements productifs ruraux afin de freiner les flux migratoires et lutter efficacement contre l’attraction des populations jeunes vers les organisations et milices djihadistes.

Confidentiel Afrique

À voir aussi

Contribution sur la situation actuelle du parti socialiste : L’heure est grave

Chers camarades, Nous, qui sommes toujours sur le devant de la scène combattant dans l’engagement, …

DEVELOPPEMENT Les grandes questions épineuses de l’Afrique

De nombreuses questions ne cessent de hanter l’esprit des africains soucieux de développement. Mais ce …