Accueil / SOCIETE / Développement des collectivités locales Abdoulaye Diouf Sarr prône le Dialogue

Développement des collectivités locales Abdoulaye Diouf Sarr prône le Dialogue

« Les collectivités locales et les membres du secteur privé doivent davantage se rapprocher  pour mieux échanger sur leurs préoccupations communes a soutenu le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Abdoulaye Diouf Sarr. De tels rapprochements faciliteraient la recherche de solutions idoines pour l’atteinte des objectifs fixés par le pays, a ajouté M. Sarr qui installait le Cadre de dialogue et de concertation pour l’amélioration des relations entre les Collectivités locales et le secteur privé. « J’invite les collectivités locales et les membres du secteur privé à se rapprocher davantage pour mieux se connaître, car la connaissance abolit les incompréhensions. Je les invite également à échanger plus sur leurs préoccupations communes », a-t-il dit. Le ministre avait sorti le 6 août dernier un arrêté portant création de ce cadre car, selon lui, « les collectivités locales et le secteur privé sont deux acteurs essentiels de la politique de décentralisation du pays et qu’il faut régler les divergences nées dans la compréhension de la réglementation de l’Acte 3 ». La nouvelle structure va également servir à la promotion du partenariat public privé, a indiqué M. Sarr, soulignant que « c’est une exigence de l’heure et elle a pour mission d’identifier les difficultés existant dans les rapports entre les deux parties et de proposer des solutions ». Selon lui, la mise en place de cette plateforme de concertation s’explique par des  divergences notées depuis un certain temps, des situations de heurts relevées entre des collectivités locales et des membres du secteur privé tels la Sonatel, les Régies publicitaires, etc. Nos actions devraient converger pour l’atteinte des objectifs communs, a dit Abdoulaye Diouf Sarr, soulignant que  le grand chantier de l’émergence du Sénégal donne à chacun une place et un rôle.

Avec Aps

Share This:

À voir aussi

COMMERCIALISATION ILLEGALE DE PEAUX D’ESPECES EN VOIE DE DISPARITION-  La Direction des Eaux et Forêts réclame 20 millions aux prévenus

20 millions de francs, telle est la somme que la Direction des Eaux et Forêts …