Accueil / ECONOMIE / développement des énergies renouvelables:Ecow-Gen met une dotation de 5 000 000 d’euro

développement des énergies renouvelables:Ecow-Gen met une dotation de 5 000 000 d’euro

Dans le cadre du lancement officiel d’ECOW-GEN, le Centre pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao /Cereec) et l’entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des Femmes (ONU Femmes) ont mis en place une dotation de 3 279 785 000 Franc CFA (5 000 000 d’euros) pour soutenir les investissements sensibles au genre dans le secteur de l’énergie en Afrique de l’ouest. Les responsables dudit projet de 3 ans (2016-2019) ont fait face ont fait   à la presse pour circonscrire les contours et l’impact d’un tel appui dans l’amélioration du statut des femmes du point de vue économique et sanitaire, et de leurs enfants. Le mécanisme  identifiera des projets sensibles au genre à travers des appels à propositions chaque année. Une dotation de 500 000 euros pour la phase pilote qui a démarré le 12 octobre du mois va s’étendre jusqu’en juin 2016. Et apportera son appui à environ 7 à 10 projets dans le domaine de l’énergie.
Mahama Kappiah, directeur exécutif du Centre pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de la Cedeao a admis que les femmes continuent encore à faire face aux obstacles et aux défis qui les empêchent de participer et de contribuer à l’amélioration de l’accès à l’énergie dans la région. Certains des obstacles intègrent le manque d’accès au financement et au savoir-faire technique. Ainsi, selon lui «la Cedeao et ses partenaires  au développement fournira un appui technique et financier haut de gamme pour la mise en œuvre de projets qui favorisent simultanément l’égalité des sexes et améliorer l’accès à l’énergie dans la religion de la Cedeao», a-t-il dit. Diana Ofwona, directrice de l’ONU-Femmes pour l’Afrique de l’Ouest et du centre lui dira que: «Si les Femmes ont accès à une forme d’énergie propre, fiable et moderne, elles auront la possibilité d’améliorer leur statut économique, leur santé et celle de leurs enfants. Le manque d’accès à une énergie fiable augmente le fardeau des tâches ménagères. Et le temps de travail non rémunéré s’accroit et empêche les femmes de s’adonner à des activités génératrices de revenus. L’exposition quotidienne à la fumée toxique émise par les fourneaux traditionnels est l’une des causes de décès les plus importants mais les plus inconnues au monde. C’est tout le sens de cet appui», a-t-elle indiqué.

Rewmi.com/FBF

À voir aussi

ECONOMIE NATIONALE La DPEE révèle un gain de compétitivité en décembre 2016

L’économie sénégalaise a réalisé, au terme du mois de novembre 2016, un gain de compétitivité-prix …