ACTUALITE

Developpement énergétique : Dakar et Conakry signent un protocole d’accord

  • Date: 9 août 2015

La Guinée et le Sénégal ont signé, dimanche à Dakar, un protocole d’accord bilatéral et multilatéral portant sur le développement des opportunités énergétiques de la Guinée pour l’atteinte de l’autosuffisance en énergie des deux pays et ceux de la sous-région, a constaté un reporter de l’APS.

 ‘’Nous venons de signer un protocole d’accord important portant sur le développement des opportunités énergétiques qu’offre la République sœur de Guinée. Le protocole embrasse deux axes : le bilatéral et le multilatéral’’, a dit le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement du Sénégal, Mansour Faye.
M. Faye s’exprimait lors de la signature du protocole d’accord entre les deux pays, en présence de son homologue guinéen Cheik Taliby Sylla et du ministre de l’Energie et du Développement des Energies renouvelables du Sénégal, Thierno Alassane Sall.
’’La République de Guinée est dotée par la nature, le fleuve Konkouré qui a un potentiel hydroélectrique de 1500 mégawatts constitue pour nous autres pays de la sous-région une occasion d’avoir de l’énergie à bon marché’’, a-t-il dit.
A travers cet accord, les deux pays s’engagent à coopérer pour le développement du potentiel hydroélectrique guinéen et la protection de l’écosystème et les têtes de sources des cours d’eau et autre sites sensibles du massif du Fouta-Djallon.
Dans le cadre de ce projet bilatéral, il est prévu des aménagements hydroélectriques des fleuves de Kaléta d’une puissance d’environ 240 MW, d’Amaria de 400 MW et de Grand Kinkon de 291 MW.

Les deux pays mettront en place un projet de réseau de transport pour l’évacuation de l’énergie.

‘’L’autre axe du protocole porte sur le multilatéral entre les quatre Etats qui constituent l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG).Nous avons le programme de Sambangalou d’une capacité de 210 MW dont le financement est bouclé’’, a souligné Mansour Faye.
‘’D’autres projets, dans le cadre de l’OMVS, sont en cours, comme le projet de Gouina qui tarde à commencer mais les derniers obstacles ont été levés. La Guinée, qui est le château d’eau d’Afrique, peut servir de fer de relance pour le développement économique de nos pays’’, a soutenuM. Faye.
‘’A travers la construction de la ligne d’interconnexion Sambangalou, Labé, Kaléta vers la Guinée qui revient à Kaolack et Tambacounda, nous avons fait la boucle énergétique de la sous-région’’, s’est félicité le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique de la Guinée, Cheik Taliby Sylla.
Selon lui, ’’la distribution de l’énergie au niveau des deux pays sera facilitée’’.

‘’La Guinée se met ensemble avec le Sénégal, dans le cadre de l’OMVS et OMVG, pour pouvoir très rapidement trouver les moyens techniques et financiers pour la réalisation des barrages de Koukoutamba, de Sambangalou’’’, a-t-il ajouté.

Rappelant l’urgence de la réalisation rapide de ces barrages pour les chefs d’Etat du Sénégal et de la Guinée, M. Sylla a invité les deux ministres sénégalais à tout mettre en œuvre ’’pour que ces travaux puissent être réalisés vite et bien au bénéfice de l’économie, l’industrie et des populations des pays de la sous-région’’.
‘’Nous allons veiller à ce que le comité interministériel soit mis en place, pour que très rapidement des réunions se tiennent, en vue de mettre la plateforme d’actions qu’il faut pour réaliser la volonté des deux présidents’’, a-t-il dit.
APS

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15