images (2)

Développement local- le Pides a injecté plus de 675 millions F Cfa

 Le Programme intégré de développement économique et social (PIDES) a injecté 675 500 000 F Cfa dans des activités génératrices de revenus des femmes et des jeunes.

Le Pides, logé au ministère de la Famille,  a permis d’engranger des résultats appréciables dans tous les secteurs d’activités induisant une véritable transformation du statut et du profil socio-économique des femmes et des jeunes de ses zones d’intervention (Dakar et Kaolack). En effet, au terme de l’exercice couvert par la période sous revue, on peut constater que 675 500 000 F Cfa ont été investis pour le financement des activités génératrices de revenus des femmes et des jeunes. C’est aussi (07) infrastructures communautaires de base dans les domaines de l’éducation et de la santé qui ont été construites et entièrement équipées. Le Pides, dans son plan de travail annuel 2013-2014, avait dépensé sur un budget de plus d’un milliard de francs Cfa, plus de 891 millions de F Cfa, soit un taux d’exécution budgétaire de 74% et un taux d’exécution financière de 87%, à en croire sa coordonnatrice. Du coup,  ledit programme va renforcer, dans son plan de travail annuel 2014-2015, son capital financier, pour poursuivre la réhabilitation des infrastructures sociales de base, ainsi que le renforcement de capacités des différents acteurs. Et c’est un projet qui est financé par la coopération italienne d’un montant de 5 millions d’euros pour trois ans, environ 3 milliards de francs Cfa. Venu représenter le ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, le directeur de cabinet dudit département, qui s’exprimait lors de la réunion du Comité de pilotage jumelée du Pides et du Pasneeg, s’est félicité des résultats positifs obtenus. En outre, il s’est tout particulièrement  félicité des mesures correctives prises pour la sécurisation des fonds avec l’ouverture des comptes dédiés dans les systèmes de financiers décentralisés partenaires. S’agissant du Pasneeg, il constitue est une réponse réelle en termes d’analyse et de comptabilisation de la contribution des femmes dans la croissance économique et l’inclusion sociale conformément aux priorités du Plan Sénégal émergent (PSE).

M. BA

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …