23 avril, 2014
Accueil » SANTE » Diabète : Inquiétudes sur les ruptures de l’insuline : l’ Etat invité à soustraire l’insuline du Code des marchés
Diabète : Inquiétudes sur les ruptures de l’insuline : l’ Etat invité à soustraire l’insuline du Code des marchés

Diabète : Inquiétudes sur les ruptures de l’insuline : l’ Etat invité à soustraire l’insuline du Code des marchés

C’est aujourd’hui que le monde entier célèbre la journée mondiale de lutte contre le diabète. Evidemment, le Sénégal n’est pas en reste. Le pays de la « téranga » est réputé champion de la ratification des conventions internationales, mais aussi, de la célébration de journées internationales. Cependant, il faut noter que tout le monde n’a pas la tête à la fête aujourd’hui, du fait de l’inquiétude que suscite cette maladie qui, selon l’OMS tue désormais plus que le Sida avec des millions de morts comptés chaque année à travers le globe.

Au Sénégal, plus particulièrement, les inquiétudes sont du fait des fréquentes ruptures dans la distribution de l’insuline, constatées ces dernières années. Et, cela peut être fatal aux diabétiques notamment, ceux de type 1. C’est hier, lors d’une visioconférence que le Pr Saïd Nourou Diop a sonné l’alerte. Ce diabétologue et directeur du Centre de traitement du diabète, a attiré l’attention sur les ruptures de l’insuline devenues fréquentes dans les officines depuis plus de deux ans maintenant. Le Pr Diop d’expliquer que ces ruptures peuvent occasionner, pour les diabétiques, un coma du fait que ceux qui sont atteints de diabète, ne sont pas en mesure de rester plus de 48 heures sans prendre l’insuline.

A en croire le spécialiste, la situation est préoccupante. C’est pourquoi il a invité les autorités, venues assister à cette visioconférence ayant pour thème : Combattre le diabète, de tout faire pour soustraire l’insuline du Code des marchés. Puisque, estime –t-il, ce Code constitue « un blocage » dans la disposition du produit.

M.B

Rewmi.com