Accueil / ACTUALITES / Dialogue, vérité et reconciliation en COTE D’IVOIRE : Charles Konan Banny en mission d’explication à Dakar

Dialogue, vérité et reconciliation en COTE D’IVOIRE : Charles Konan Banny en mission d’explication à Dakar

L’ancien gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, Charles Konan Banny, président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation en Côte d’Ivoire, était, hier, en mission d’explication auprès de ses compatriotes vivant au Sénégal.

Pendant près de deux heures, il a expliqué aux Ivoiriens constitués en association sa mission après le choix porté sur lui par le président Alassane Dramane Ouattara, en mai dernier. D’entrée, il a salué la présence massive des ressortissants ivoiriens au Sénégal à travers la Fédération des amicales (Faris) dirigée par Mme Emma Pohis Sokoba. « Par votre présence massive et engagée, vous adhérez à l’œuvre de réconciliation de la Côte d’Ivoire », a dit l’ancien Premier ministre. Selon lui, si la Côte d’Ivoire est sortie avec moins de dégâts, c’est parce que Dieu Tout-Puisant est avec elle. « Nous sommes tous des rescapés », a lancé l’ancien gouverneur à ses compatriotes en leur demandant d’avoir un devoir de mémoire vis-à-vis de leurs frères et sœurs qui ont subi des épreuves. A son avis, la Côte d’Ivoire est chère à la sous-région, à l’Afrique et au monde. « Je suis ici pour vous parler de ma mission que j’ai reçue du président Ouattara avec qui j’ai des relations fraternelles et amicales, car il y a 33 ans nous étions à Dakar pour entamer une aventure pour la construction et l’africanisation de la Bceao », a rappelé le président de la commission ivoirienne. Une page, qui, dit-il, sera inoubliable et dont Dakar peut s’enorgueillir. « Vous êtes partie prenante de cette mission, d’où ma première visite à Dakar. C’est Dieu qui réconcilie et je ne veux qu’être un instrument, d’où l’acceptation de présider cette commission », a précisé le président à l’assistance. La mission, selon lui, est divine, et il compte la faire avec humilité et l’appui de tous. « C’est votre mission, mais aussi celle de tous les Ivoiriens, car chacun doit se considérer investi. Elle est collective, nationale, donc chacun de nous est missionnaire », a-t-il martelé. « Nous devons nous parler, pardonner et dialoguer et, demain, prendre une résolution pour dire que cette page ne s’ouvrira plus jamais », a-t-il conseillé. Il n’écarte pas de rencontrer l’ancien chef d’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, pour qu’il donne un signal fort, car, dit-« il ne peut s’exclure ».

Auparavant, le représentant de l’ambassade, M. Lorou, a salué cette idée de venir partager l’idéal du message de paix, ajoutant que le train de la réconciliation a pris le départ à Dakar, avec ses 8000 immatriculés au consulat. De son côté, Mme Sokoba, présidente de la Faris, s’est félicitée de cette première rencontre avant l’installation officielle de la commission, annonçant qu’une maison ivoirienne sera construite au Sénégal. « Vous faites un retour aux sources, ici, car vous voulez consolider la solidarité et la fraternité entre les Ivoiriens », a encore dit Mme Sokoba.

La rencontre a enregistré des réactions et témoignages des ressortissants de la Côte d’Ivoire établis au Sénégal. Sur le retour des réfugiés, l’ancien gouverneur a dit toute la disponibilité de l’Etat de les recevoir au plus vite possible et que, dès son retour de Paris pour les besoins du Prix Houphouët-Boigny, les autorités seront informées.


À voir aussi

Abdoulaye Diop, ministre de l’emploi : « Les jeunes doivent passer de chercheurs d’emplois à créateurs d’emplois »

Ministre de l’Emploi, de l’Insertion professionnelle et de l’Intensification de la Main-d’œuvre, Abdoulaye Diop a …

Landing Savané contre l’arrestation de Khalifa Sall

En conférence de presse e samedi, Landing Savané se démarque de l’arrestation du maire de …