Accueil / FAITS DIVERS / Diamniadio Un « faux gendarme » démasqué par un taximan

Diamniadio Un « faux gendarme » démasqué par un taximan

Après l’histoire du faux douanier, la brigade mixte de gendarmerie de Diamniadiovient de mettre aux arrêts un « faux gendarme ».Il a été démasqué par un chauffeur de taxi au moment où il était en train de réguler la circulation sur la route de Mbour.

Les faits se sont déroulés le dimanche 14 janvier, vers 18 heures.La gendarmerie nationale avait été alertée par un taximan qui lui a signalé la présence d’un individu suspect. L’individu se faisait passer pour un élément du corps des pandores et régulait la circulation sur la route de Mbour.Pour le neutraliser, une patrouille de (vrais) gendarmes, sera envoyée sur les lieux par l’adjudant-major Médoune Gningue, commandant de la brigade mixte de Diamaniadio.

 Selon l’adjudant-major Médoune Gningue, à la vue de la patrouille, le faux gendarme avait tenté de s’enfuir mais sera vite neutralisé. La perquisition dans son lieu de cache a permis aux gendarmes de mettre la main sur des effets militaires, des ordinateurs portables, des téléviseurs, un groupe électrogène, des batteries d’automobile et un lot d’équipements provenant d’unités industrielles installées dans la zone de Sébikotane-Diamaniadio. « Une perquisition a été menée dans sa cache. Nous avons trouvé beaucoup d’effets militaires. L’enquête a révélé que l’individu est bien connu de nos services », a révélé l’adjudant-major Gningue. Et ajoute qu’il a cambriolé beaucoup de maisons et d’entreprises et collaborait avec six individus au marché noir de Colobane.

Ainsi, pressé de questions par les enquêteurs, celui qui se faisait passer pour un gendarme a donné les noms de ses receleurs qui ont été cueillis au marché noir de Colobane, avant d’être placés sous mandat de dépôt par le parquet pour « vol, complicité de vol et usurpation de fonction ».Dans la même période, les gendarmes de la brigade de recherches, exploitant une plainte, avaient mis le grappin sur 13 malfaiteurs dont deux agents du centre de recherche en santé de Diamaniadio et 11 receleurs.Ce sont neuf ordinateurs et vingt-deux chaises roulantes qui ont ainsi été retrouvés entre les mains des receleurs, indique le communiqué.Les mis en cause ont été déférés au parquet pour « association de malfaiteurs, vol en réunion en temps de nuit avec effraction avec usage de moyen de locomotion au préjudice de leurs employeurs et recel ».

Khady Thiam COLY

À voir aussi

Rosalie avait fracassé la tête de sa nièce avec une écumoire lors d’une bagarre

Une affaire de famille a atterri, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits …

Usurpation de fonction: Un clerc et 5 agents de sécurité risquent 6 mois ferme

Attraits, hier, devant le juge du tribunal des flagrants délits de Dakar pour usurpation de …