téléchargement

Diamniadio accueille «  la Cité des  Portuaires »

691 maisons au profit des agents du Port
Des « Cités–Port », il y en a eu toujours de par le temps dans les quartiers de Dakar. Mais souvent noyés dans des agglomérations comme à l’unité 1 des Parcelles Assainies, à Colobane près du Parc Amazout. Ces sommaires habitations érigées sur la base d’une débrouille des agents qui bénéficient d’un lopin de terre attribué par une coopérative d’habitat, des fonds insignifiants pour l’érection d’une banale terrasse, voilà tout le décor de ces cités dont la référence à l’Institution portuaire n’a de visibilité que le vide de la valeur foncière qu’on aurait pu leur donner…
C’est sans doute ce souci de mettre l’image du Port à la mesure de la prise en charge des questions fondamentales de commodité qui a motivé l’effort de créativité de la Direction générale en rapport avec la coordination des Syndicats portuaires à trouver une formule encore inédite de doter les agents du PAD d’un logement décent.
C’est ainsi que sur la base d’un protocole d’accord, signé et rendu public depuis le 31 mars 2016, la Direction générale, en rapport avec les services compétents, a validé cet important programme de construction de 691 logements dans le site préférentiel de Diamniadio.
Maitre d’œuvre de cet ouvrage, déjà présenté comme un bijou architectural a été confié à une société pilote PEACOCK INVESTMENT, présenté par les initiateurs comme une institution sérieuse et performante dans la conception des modèles prisés dans la fourchette des types d’habitats modernes.

Ce défi de l’immobilier, présenté par la coordination des Syndicats du Port, avait été dégagé comme le point focal des priorités dans le plan de carrière qui a toujours retenu que le prolongement de la vie active doit prendre compte de la retraite comme épilogue d’une carrière professionnelle. C’est à ce titre, fait-on remarquer que l’habitat est une préoccupation de premier ordre. C’est pourquoi, ajoute-t-on que la Direction générale avec la diligence du Dr Cheikh Kanté, qui a accédé à une demande sociale aussi vitale, ne nous laisse que la marge de nous féliciter de la portée stabilisatrice d’un tel projet qui verra l’édification d’un bijou architectural à la mesure des ambitions nourries par les travailleurs portuaires. Ce qui serait l’accomplissement d’un vieux rêve de doter les familles portuaires d’un cadre de vie de qualité conçu sur les normes de la modernité architecturale. Ce serait la moindre des choses pour une institution déjà centenaire.

Prévue pour une durée de 3 ans, certaines sources, sans doute motivées par une impatience justifiée, avancent que la première tranche ne tardera pas à être réalisée.

En attendant la réalisation concrète d’un projet déjà bien accueilli par les futurs bénéficiaires, de larges secteurs des employés de l’Institution portuaire ne tarissent pas d’éloges le sens de la diligence, la sensibilité du timonier en Chef, le Dr Cheikh Kanté pour l’ensemble des questions de valorisation de l’outil de travail, mais aussi et surtout la motivation de tous ceux qui contribuent à faire de l’Institution une référence universelle.

Le pari du site, Diamniadio, la qualité technique et architecturale du type de logement avec un souci d’espace présentent une fourchette de choix qui va du single à l’économique (de 2 à 5 pièces).

En attendant que le projet qui a déjà pris forme dans les esprits intègre l’espace de visibilité dans un décor qui sort de l’ordinaire, l’espoir est permis de voir, dans un futur relativement proche, l’Institution portuaire, compter à travers la fixation de sa Cité parmi les habitants de Diamniadio, ce pôle futuriste du transfert des modernités de la République. Ce que le Président Macky Sall a d’ailleurs dégagé en toile de fond dans son plan fondamental de développement du secteur de l’habitat urbain.

Avec en bandoulière un projet de réalisation de 20 000 logements par an, le jalon ainsi posé par l’autorité en charge du Port Autonome de Dakar ne fait-il pas du Dr Cheikh Kanté le pionnier d’une réponse positive à l’appel du Président Macky Sall sur le chantier vital de l’habitat au Sénégal ?

En tout cas, la coordination des Syndicats de l’Institution portuaire qui dit marquer sa gratitude et sa reconnaissance à l’endroit de son Directeur général pour les impulsions généreuses qu’il aura déjà réussies à porter au seuil de rayonnement de leur vie active et sociale.

D’ici là, les commentaires vont bon train ; la multitude grouille et remercie les initiateurs de ce projet miracle.

MBEMBA DRAME

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …