Accueil / SOCIETE / DIAMNIADIO : LE MAIRE OFFRE DES PARCELLES A LA COMMUNAUTE CASAMANCAISE La cité Darou Salam, un «little Casamance» prend forme

DIAMNIADIO : LE MAIRE OFFRE DES PARCELLES A LA COMMUNAUTE CASAMANCAISE La cité Darou Salam, un «little Casamance» prend forme

Des parcelles à usage d’habitation ont été attribuées à la communauté casamançaise de Diamniadio. Les actes des délibérations seront bientôt remis aux ayants droits. C’est dans le nouveau lotissement de Diamniadio Nord que le site qui portera le nom de Darou Salam (ou Cité de la Paix) sera localisé.

Ils étaient très heureux, à l’annonce de la bonne nouvelle par le Maire, qui les recevait, ce week-end, dans la salle de délibération de la Mairie. Désormais, tous les demandeurs de parcelles, au nom de cette communauté, vont bénéficier d’un titre de propriété dans le nouveau site de Diamniadio Nord. Regroupés au sein d’une association, les Mandingues, Diolas et autres Balantes qui vivaient dans cette zone, depuis des décennies, selon Mamadou Seydi, peinaient à avoir une parcelle à usage d’habitation, à leur nom, à l’instar des autres communautés installées à Diamniadio. Et pour Mouhamed Samuel Badji, responsable de l’Ujtl et membre de cette communauté, c’est cette injustice que le Maire Mamadou Moulaye Gueye a voulu réparer. En effet, de l’avis de ce jeune responsable libéral, depuis l’avènement du Maire à la tête de cette institution, son intention est de marquer une rupture avec ce qui se faisait avant, mais aussi, d’inscrire ses actions dans la cadre de la vision du Chef de l’Etat. «Le Président Wade ayant lancé, à Diamniadio même, son programme «une famille, un toit», c’est tout à fait raisonnable que le Maire inscrive, parmi ses priorités, le logement pour chaque habitant de sa commune», précisera M. Badji. C’est ainsi que, sollicité par cette communauté qui se sentait victime d’une «injustice et d’un apartheid», pour reprendre le terme d’un de ses membres, le Maire a donc bien voulu attribuer, à chacun des demandeurs, une parcelle. Pour répondre à un autre de leurs souhaits, ils seront regroupés dans un même périmètre, afin de leur permettre de mieux tisser leurs relations culturelles et sociologiques. C’est une manière, selon un conseiller peul, de créer «un little Casamance». Le Maire a, par ailleurs, promis, dans les plus brefs délais, le raccordement à l’eau de la Sde à cette zone et son électrification. Le nom de Darou Salam a été déjà choisi par cette communauté, pour magnifier l’action du maire et souhaiter que la cité soit, comme son nom l’indique, un havre de paix. Enfin, signalons que cette cérémonie a été surtout l’occasion pour des conseillers et proches du Maire, de démentir tous ceux qui parlent de mauvaise gestion foncière du Maire. Il s’agit, selon eux, tout simplement, de «nostalgiques et d’escrocs de l’ancienne ère qui ont vu leur gagne-pain leur filer entre les doigts avec la nouvelle équipe». Mais, ont-ils averti, «la terre ira désormais, à ses véritables bénéficiaires, comme cette communauté longtemps ignorée».

Djiby GUISSE


À voir aussi

Procès- Me Mbaye Sène, avocat de Khalifa Sall : « tous les jours, le procureur vise des documents sur la base de fausses informations, et pourtant… »

REWMI.COM- Le procès de Khalifa Sall et Cie se poursuit ce mercredi. Ses avocats sont …

Scandale sexuel à Oxfam L’ONG présente ses excuses !

L’ONG britannique Oxfam a présenté ses excuses au peuple haïtien pour les dérives sexuelles de …