Accueil / ACTUALITES / Différend Khalifa Niasse-Moustapha Niasse : L’argent au cœur du problème

Différend Khalifa Niasse-Moustapha Niasse : L’argent au cœur du problème

Réunie hier Mardi à Médina Baye, la famille religieuse des Niassène a pris la ferme décision de mettre un terme au différend qui a opposé Ahmed Khalifa Niasse et l’un de ses frères, à l’occurrence Moustapha Niasse. Né depuis bientôt une décennie, cette crise selon la famille ne peut plus perdurer et les différents chef religieux mobilisés lors de cette grande assemblée ont indiqué qu’Ahmed Khalifa Niasse ne dispose guère de prérogatives lui permettent d’extraire Moustapha Niasse de la famille Niassène.

Source : Walfadjri
Sur initiative de l’Imam Cheikh Hassane Cissé, cette assemblée générale tenue hier sur la grande place publique du quartier publique de Médina Baye a réuni à son sein tous les leaders religieux dudit quartier dont Cheikh Mahi Ibrahima Niasse, El Hadji Mouhamad Zeynabou Niasse de Léona Niassène. Non seulement cette rencontre était destinée à clarifier certaines zones d’ombre sur ce différend, mais elle était aussi tenue dans un objectif certain de mettre un terme éternel sur cette affaire. Autrement dit, la famille religieuse des Niassène ne prétend plus écouter ou voir certains membres lui appartenant utiliser les médias pour le réglement des comptes qui naturellement pouvaient trouver une solution facile au sein de la famille. « Le linge sale se lave en famille », a t-on souvent l’habitude de dire.

D’emblée, Mouhamed Mahi Niasse, actuel troisième Khalif, qui a été le premier orateur a porté ainsi à l’attention des talibés venus aussi nombreux assister à cette rencontre, et suivant une certaine référence coranique et de quelques « Hadith » du prophète Mouhamed (PSL) que  » ni de près, ni de loin nul ne peut être supérieur à son prochain. Celui ou celle qui est toujours proche de son créateur est sans doute celui ou celle qui devient supérieur à vous » indique le prophète de tous les musulmans.

Pour lui, cela veut simplement dire que ni Ahmed Khalifa Niasse, Moustapha Niasse ont leur place au sein de la famille. Mais, trouve l’actuel directeur du centre franco arabe, » Ce sont les attaques, les verbes de mauvais goût qui ont dérangé depuis un certain moment la famille, ce qui a d’ailleurs été à l’origine de la rencontre d’aujourd’hui ». Cependant a-t-il poursuivi, « Tout est venu de Ahmed, car c’est pas une première fois que ces genres d’histoires tapent à nos portes. Ahmed s’est attaqué à n’importe qui dans cette famille à commencer par notre dernier Khalif aujourd’hui disparu feu El Hadji Abdoulaye Niasse ». En effet a tantôt indiqué Cheikh Madi Ibrahima Niasse.  »

Ces allégations et autres attaques n’ont de sources que la politique, l’argent ou d’autres besoins vitaux. A en croire une source de la famille, « Détruire sa propre famille arbitrairement pour des intérêts personnels, est désormais une chose qui ne sera plus accepter, car d’une manière ou d’une autre c’est allusion de te détruire toi-même. Nous devons nous aimer, nous protéger comme il a été de coutume depuis l’ère de nos ancêtres jusqu’aux derniers moments ayant marqué la vie de Mame ALADJI. »

Pour l’Imam Hassane Cissé,  » Nous sommes et nous demeurons tous descendants de Beukary, autant Ahmed Khalifa que Moustapha Niasse. Nous devons surtout retourner vers Dieu, retourner les coeurs, les actes, les paroles, les idées vers notre créateur, car le plus important chez le musulman est surtout d’être aux côtés de Dieu ». Cependant, a aussi ajouté le guide des prières de Médina Baye, « Ahmed est surtout atteint par la maladie qui a aussi frappé la majeur partie des Sénégalais, celui de l’argent, mais en marge de cela il est aussi un fils de la famille qui nécessairement doit être conscient de cela ».


À voir aussi

Thiès : un ex-agent de mairie de Pout meurt en prison

Un ex-agent de la mairie de Pout est décédé à la Maison d’arrêt et de …

Opérations de sécurisation: 89 individus interpellés

Dans le cadre de la lutte contre l’insécurité, le Commissariat central de Guédiawaye a mené  …