Accueil / CULTURE / Diffusion de la culture islamique, Dakar pôle d’excellence de la religion musulmane

Diffusion de la culture islamique, Dakar pôle d’excellence de la religion musulmane

Avec quatre commissions, notamment scientifique, organisation, finance et presse, le Comité national, chargé de la célébration de Dakar capitale de la culture islamique au titre de l’année 2007, installé hier et fort de vingt-six membres, s’active autour de la recherche d’un programme.
Un programme qui sera focalisé sur des activités culturelles, scientifiques et éducatives pour mettre en relief l’engagement de tout un peuple envers l’Islam.

Au même titre que la ville de Fez au Maroc pour la zone arabe et la ville de Tachkent en Ouzbékistan (Asie), la ville de Dakar a été choisie capitale de la culture islamique pour la zone Afrique au Sud du Sahara. La capitale sénégalaise se prépare ainsi pour célébrer en grande pompe cet événement. Et Dakar, qui va devenir le phare de la Oumah islamique le temps d’une année, compte bien marquer cette consécration.

Pour relever le défi de l’organisation, un Comité national composé de vingt-six membres, chargés de la célébration, a été installé hier au ministère des Affaires étrangères. Avec comme président le ministre de la Culture et du Patrimoine historique classé, Mame Birame Diouf, l’ancien ministre de la Culture, Amadou Tidiane Wone (vice-président). Ils seront assistés par, entre autres membres, l’Ambassadeur Moustapha Cissé, chargé de l’organisation, le président de l’Association des Imams et Oulémas du Sénégal, Moustapha Guèye, la directrice de l’Ecole islamique Mariama Niasse, le président de l’Union culturelle musulmane, Ahmet Iyane Thiam.

Ce comité national, composé de quatre commissions notamment scientifique, organisation, finance et communication, s’active pour proposer un programme national en annexe au programme de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (Isesco) maître d’oeuvre des manifestations. Ainsi, de nombreuses activités culturelles, des conférences et rencontres scientifiques permettront, selon Mame Birame Diouf, de mettre en relief l’engagement de tout un peuple envers l’Islam.

Parce que, rappelle le ministre de la Culture, cet engagement en la foi musulmane ne date pas d’aujourd’hui. ‘Le Sénégal s’est distingué depuis 1847’, confie-t-il. Aujourd’hui l’islam est plus vivace encore avec plus de 800 mille élèves fréquentant les écoles coraniques, dont environ 600 dans le département de Pikine et Guédiawaye. Ce qui fait dire à Ahmet Iyane Thiam, que ‘ce choix de Dakar capitale de la culture islamique ne fait que renforcer notre engagement à l’Islam’.

Ces manifestations, qui se tiennent en prélude au onzième sommet de l’Organisation de la conférence islamique, prévu en mars 2008 au Sénégal, visent à faire connaître les monuments historiques, civilisationnels et culturels de la capitale sénégalaise. Dakar, capitale de la culture islamique, va permettre de mettre en valeur la riche contribution des savants, intellectuels et créateurs sénégalais dans les domaines des sciences, des arts et des lettres. Ainsi, après Tombouctou au Mali l’année dernière, c’est au tour de Dakar (Sénégal) de raviver la mémoire islamique.


À voir aussi

Maroc-Sénégal Farssi immortalise les relations historiques entre les deux pays

Professeur titulaire à l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar,  Sidi Mohamed Farssi vient de publier un …

«Le réveil des lions» Laye ‘’Ananas’’ dédie une fresque aux Gaindés du Foot

La compagnie de danse, « Lions of Africa », dirigée par Abdoulaye Dieng dit Laye Ananas, a …