Accueil / ACTUALITES / Digression de la revue de presse : des journalistes plaident pour sa réglementation

Digression de la revue de presse : des journalistes plaident pour sa réglementation

 » Nous avons constaté une digression, une théâtralisation de la revue de presse qui est un genre rédactionnel. Et si on tronque les faits, ça devient problématique », a fustigé Bakary Domingo Mané. Le président du Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de la déontologie dans les médias (Cored) intervenait lors d’une table ronde du deuxième numéro de « Cas d’école », qui avait pour thème : « La revue de presse. Un genre rédactionnel travesti au Sénégal ». Les journalistes qui font la revue en ont pris pour leur grade, car les membres du Cored n’ont pas mâché les mots. « Il y a des gens qui sont des visiteurs, ils ne font pas partis de nous, ils n’ont pas de formation, ni de niveau. Ils comprennent simplement la langue de « Kocc Barma », ils font la pluie et le beau temps et se permettent de prendre les antennes, font tout ce qu’ils veulent, sans respecter les règles minimales de la matière. Ils doivent aller apprendre le métier ». Selon Domingo Mané, les concernés ont brillé par leur absence. « Ces gens qui s’adonnent à cette théâtralisation de la revue de presse ont été invités à ce « Cas d’école », mais ils ont préféré fuir le débat. On leur a dit qu’on ne veut pas d’attaque fatale, nous voulons un débat civilisé. Si réellement il voulaient bouger les lignes, ils seraient là ». Le journaliste, formateur, appelle à plus de sérieux : « s’il y a une logique commerciale, derrière cela, ça devient dangereux, dans la mesure où ils s’éloignent de la voie tracée par l’éthique, la déontologie, et le professionnalisme ». Pour lui, les autorités ont tout intérêt à ce que le Code soit voté, « parce qu’il règle le problème d’accès à la profession, la question économique. Il y a un fonds de garantie qu’on va donner aux patrons pour qu’ils renflouent les caisses. Il ne faut pas que le gouvernement nous distrait sur la dépénalisation est l’arbre qui cache la foret ».

Rewmi.Com/FBF

À voir aussi

AMINATA MBENGUE NDIAYE SATISFAITE DES TENDANCES D’ARRIVÉES DES MOUTONS AU SÉNÉGAL

Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye a salué, samedi à Rosso (Saint-Louis) les tendances « satisfaisantes » des arrivées de …

Relisez les GO de Cébé- Semaine du 14 au 20 août 2017

GO- Y en a Marre s’en prend à ADD   Neddo Mbadum … Neddo Bandum… Pour …