images (3)

DILAPIDATION DES RESSOURCES PUBLIQUES- Le  PIT encourage Macky  dans la traque des biens  mal acquis

Le Parti de l’Indépendance pour le Travail (PIT) réaffirme son ancrage dans Benno Book Yaakaar (BBY) et encourage le président de la République, Macky Sall, dans la traque des biens  mal acquis.

Les Partis de la gauche sont accusés, à tort ou à raison, par des nouveaux mouvements de soutien, du camp présidentiel, d’avoir pris en otage le  président de la République, Macky Sall. Pour le porte-parole du Parti de l’Indépendance pour le Travail (PIT), Samba Sy  « l’argent de la République doit aller à la République. Les ressources nationales doivent servir à régler les problèmes nationaux et le président de la République s’y emploie. D’ailleurs, on accuse le président de  la République d’être trop regardant  par rapport aux ressources qu’il met à la disposition de ses agents. Le PIT encourage le président Sall dans cette dynamique. Ce qui appartient à tous doit être utilisé pour le bien-être de tous », ajoute-t-il.

Sur leur compagnonnage avec le président  Macky Sall,  le PIT jure que  « Benno Book Yaakar (BBY) est le produit de notre engagement collectif.   Il y a beaucoup d’efforts qui sont en train  d’être fait, depuis 2012, y compris nous-même parce que nous avons  des responsabilités dans ce gouvernement à l’Assemblée nationale. Pour le moment, nous sommes dans BBY où tout ne va pas comme nous le souhaiterions mais où beaucoup de choses vont comme nous ne le voulions. »

Les camarades de Maguette Thiam ont abordé certaines questions comme la mendicité. Contrairement à la position de certains marabouts, le PIT est pour le retrait des enfants de la rue. « La place des enfants n’est pas dans la rue. Il y a de gros intérêts pour certains pour que les enfants restent dans les rues. Tous ces enfants ne sont pas issus des  daaras.  On amène  les enfants pour les faire mendier. Devons-nous l’accepter »,  s’interroge le porte-parole du PIT. Samba SY ajoute que ce «  n’est pas l’affaire du président de la République mais  plutôt l’affaire de tous les Sénégalais. Nous devons  nous battre pour qu’il est des établissements dignes de ce nom où ces enfants doivent être éduqués et formés ».

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

amadouba_ecofinance

BOCAR NDIONGUE TANCE LES DETRACTEURS D’AMADOU BA ‘’Lui au moins ne traine aucune casserole’’

Le ministre Amadou Ba, à qui le président de l’APR aurait confié la direction du …