mabousso_thiam_adpme

DIOURBEL – CRD SUR LE CONCOURS BUSINESSMAN- LES ACTEURS MISENT SUR UN OBJECTIF D’AU MOINS 50 LAUREATS SUR LES 150

L’ADPME, Agence de développement  et d’encadrement des petites et moyennes entreprises, a organisé hier, jeudi 4 août 2016, à la gouvernance de Diourbel, un Comite régional de développement (CRD) sur le concours de business. L’objectif est de valoriser le potentiel qui existe en termes d’innovation dans le Baol.

Le concours businessman, ouvert aux sénégalais âgés de 18 à 50 ans, a été présenté aux différents acteurs de développement, a l’occasion d’un Comite régional de développement (CRD) tenue à la salle de réunion de la gouvernance de Diourbel. 150 jeunes seront  primés et  seront entièrement  pris en charge à l’issue de cette compétition.

Le Directeur de l’Agence  développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADPME) explique qu’au terme du processus de sélection qui va être lancée, «il y aura pour cette année 150 jeunes lauréats qui seront  primes, qui seront entièrement financés  dans leurs projets». Si le concours de businessman est un succès, il sera possible, pour les 3 années prochaines, de trouver des ressources additionnelles qui vont permettre de donner plus de courage aux jeunes pour entreprendre dans tous les secteurs de l’activité économique, a-t-il dit.

 Il s’agit, selon lui, de faire en sorte que les unes et les autres se mettent au travail, fassent des projets innovants pour qu’on puisse les récompenser. «Cela va nous permettre d’atteindre les objectifs qui sont des nôtres en terme de développement, d’esprit d’entreprise. De par la  communication, nous espérons pouvoir  toucher 10.000 personnes sur l’entendue du territoire national c’est-à-dire toutes les régions du Sénégal et de la diaspora». Et de préciser : «l’innovation est qu’il n’est pas réservé aux intellectuels. Ce que l’on veut, dans la phase de présélection,  c’est que les gens s’inscrivent en expliquant ce qu’ils ont l’intention de faire. Ils seront tous formés en termes de businessman. Tous les secteurs sont prioritaires, à l’exception du secteur d’importation puisque l’objectif est qu’on s’appui sur nos matières premières, sur des ressources humaines pour développer notre pays».
L’adjoint au gouverneur chargé du développement, Mbaye Dione, qui a présidé cette rencontre, s’est félicité de cette initiative que l’ADPME a bien voulu dérouler à l’endroit des  jeunes, des femmes principalement, et de manière générale tous les sénégalais en leur offrant l’opportunité de pouvoir innover dans tous les domaines. Il leur demande de faire siennes ces idées et de se consacrer à la créativité et à l’innovation. «Cela fait partie des solutions qui pourront nous faire sortie de cette ornière dans laquelle nous sommes. Je voudrais qu’à l’issue, au moins  50 jeunes de Diourbel soient représentés au concours pour qu’ils puissent faire partie des lauréats, que leurs projets soient retenus pour être financés. Je crois que c’est par ces occasions qu’on pourra créer des richesses, créer de l’emploi pour permettre à tout le monde d’avoir une existence décente», a-t-il martelé.
Sud quotidien

Voir aussi

cooperation_senegal-japon

Réhabilitation du port de Dakar: Le Japon injecte 22 milliards

Le Japon vient de mettre à la disposition du Sénégal des financements d’environ 22 milliards …