Accueil / Education / Diourbel : Plaidoyer pour une nutrition adéquate des enfants

Diourbel : Plaidoyer pour une nutrition adéquate des enfants

Plusieurs spécialistes, dont Néné Hawa Sy, responsable du bureau exécutif de la Cellule de lutte contre la malnutrition (CLM), ont plaidé mardi pour une intensification des initiatives en faveur d’une nutrition adéquate des enfants.

Ils ont lancé ce plaidoyer lors de la cérémonie de lancement de la Semaine nationale de la petite enfance axée cette année sur le thème : « Une nutrition adéquate, un intrant de qualité pour un développement intégré de la petite enfance’’. Néné Hawa Sy a souligné que le lancement de cette semaine constitue une importante activité de mobilisation et de plaidoyer.

« Il s’agit de jeter les premiers jalons de l’opérationnalisation de la nutrition et permettre des interventions identifiées’’, a-t- elle expliqué, ajoutant qu’’’il s’agira de relever les défis auxquels le secteur de la petite enfance doit faire face ».

L’adjoint au gouverneur de région, chargé du développement, Mbaye Dione, s’est lui appesanti sur les risques liés à la malnutrition chez l’enfant.

’’Cette question de la malnutrition portée par l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits ne doit pas être résolue par des actes isolés, ni par des initiatives isolées’’, a-t-il estimé. Il estime que le problème doit être résolu par une synergie d’actions concertées impliquant l’Etat, les collectivités territoriales, la société civile, les communautés de base, les familles.

Quant au maire de Ngohé, François Fall, il s’est réjoui de voir sa commune abriter la célébration de la Semaine de la petite enfance. Il affirme que « cela reflète tous les efforts que l’Etat consacre à la petite enfance’’.

Il a invité à une amélioration des variétés culturales à haute valeur nutritive avec la mise en place de greniers communautaires, dans toutes les structures de la petite enfance.

Au cours de la cérémonie, les enfants ont délivré des messages pour mobiliser la communauté à s’engager dans la lutte pour un changement des comportements et des habitudes et pour le consommer local.

Les messages des enfants issus des trois départements ont aussi porté sur les conséquences de la malnutrition, dont la baisse drastique de la croissance et du développement physique et mental, la diminution des capacités de résistance de l’organisme et la faiblesse des performances scolaires.

À voir aussi

UGB : La CESL écrit à Macky

La coordination des étudiants de Saint-Louis a adressé une lettre ouverte au président de la …

Partenariat mondial pour l’éducation: Serigne Mbaye thiam nommé vice-président

Le Ministre de l’Education nationale est désormais le vice-président du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE). …