ACTUALITE

9e session des « Business Breakfast »- Le MEDS et le Cabinet Deloitte planchent sur la gestion des risques

  • Date: 10 décembre 2015

REWMI.COM-Le Mouvement des Entreprises du Sénégal (MEDS), en collaboration avec le Cabinet Deloitte, a organisé ce jeudi, 10 décembre 2015, un Business Breakfast à l’hôtel Terrou bi, sur le thème  » La gestion des risques : un outil indispensable pour une meilleure maîtrise de nos activités » « . Les travaux ont été présidés par Monsieur Khadim DIOP, Ministre de l’Intégration Africaine, du NEPAD et de la Bonne Gouvernance. Abdoulatif Coulibaly Secrétaire général du gouvernement en était le modérateur. Les discussions ont été animées par un panel d’acteurs éminents : représentants du secteur bancaire, investisseurs, responsables politiques  et partenaires de développement. Rewmi.com revient sur les temps forts de cet important événement.

12h 20mn fin des echanges. Le Ministre Abdoulatif Coulibaly, Secrétaire général du gouvernement déclare close la 9e session des Business Breakfast.

11h 35mn– Début des débats, Echanges et Discussions.

11h 25mn Ibrahima Diagne, représentant du BOS PSE, directeur Pole de Suivi des Impacts économiques et Financiers fait la synthèse des communications.

11 h20mn Le Ministre Abdoul latif Coulibaly, modérateur fait sa communication

11h00mn M. Mame Bocar Diouf, expert en Audit Interne, membre de l’IIA et IFACI fait sa communication

10h 44 mn M Mar Samb Directeur Audit et Control de SENELEC fait sa communication

10h 35mn Mme Aminata Diagne Sall Directrice commerciale de Solid Afrique fait sa communication.

9h 58mn Mme Rama Sall- Sénior Manager Risk Advisory Deloitte Sénégal introduit le thème

09h 52mn Le Ministre Khadim DIOP prononce son allocution d’ouverture.

Le ministre a tenu à partager le plaisir qu’il a de présider cette 9e session des « Business Breakfast ». C’est l’occasion pour lui, dit-il, de rencontrer  » une partie très significative » du secteur privé national. Le moment est très bien choisi selon le ministre, pour parler  » du contexte économique national et international, de l’environnement des affaires de notre pays, des conditions de déploiement économique des entreprises  et des conditions optimales  de succès des investisseurs ». Le Ministre a insisté sur le fait que  » l’improvisation ou les pratiques hasardeuses ne peuvent plus prospérer dans un contexte ou la recherche de l’excellence et de la qualité des biens et services constitue la règle pour garantir la survie de toute entreprise ». Les enjeux de bonne gouvernance et les gestions des risques sont devenues primordiales dans toute entreprise. Khadim Diop dira également que toute décision d’investissement ou de gestion doit être adaptée à une bonne connaissance du milieu. Sur ce, rappelle-t-il, le Président Macky Sall, a consacré l’acte III du PSE à la promotion de la bonne gouvernance par le renforcement des institutions démocratiques et la promotion de la paix, de la sécurité et de l’intégration africaine. Par conséquent, le ministre appelle à se doter de dispositifs de bonne gouvernance s’appuyant  sur des instances, des outils performants d’anticiper et de gérer au mieux les événements pouvant entraver l’atteinte de nos objectifs stratégiques, opérationnels, financiers. Le Ministre Khadim Diop st d’avis que  » les entreprises sénégalaises ne doivent plus seulement etre réactives mais doivent se mettre en posture de répondre à ces enjeux par la mise en place de systèmes efficaces  pour lla gestion des risques, l’audit et le contrôle. Le Ministre a félicité le Mouvement des Entreprises du Sénégal (MEDS) et son Président Mbagnick Diop, avant de déclarer ouverte la 9e session des « Business Breakfast », non sans dire sa confiance de voir les travaux proposer de bonnes idées pour une bonne gestion des risques, à l’issue des débats.

09h40 mn Mbagnick Diop Prononce son discours

 » Il n’y a pas une semaine qui passe sans que soit organisé un événement dans le monde occidental sur les potentialités de l’Afrique « . Cette remarque de M Mbaginck Diop lui fait dire que l’Afrique intéresse  de plus en plus les décideurs publics et les investisseurs internationaux. M Diop rappelle qu’ « aujourd’hui, il y’a un véritable tendance à la diversification. Les services, le secteur manufacturier, les activités liées aux infrastructures, les TIC intéressent aussi les investisseurs ». Se fondant sur le rapport de l’OCDE selon lequel les flux financiers privés représentent en 2014 plus de 70% du total des apports extérieurs, Mbagnick Diop en déduit que lesdits flux financiers privés tendent à une place de plus en plus  importante dans le financement du continent. Les raisons sont selon lui une  » forte croissance économique, un secteur des services en plein boom ( services financiers Telecom, Assurance, etc..), une masse d’épargne inemployées, une classe moyenne émergente, des plans de développement mieux orientés. Mais la seule raison qui résume l’intérêt croissant des investisseurs pour le continent africain, selon le président du MEDS, c’est la perspective de rendement élevés.

Mbagnick Diop est d’avis que « l’attractivité de l’Afrique est ainsi liée à des rendements élevés d’un coté, mais surtout à des risques de plus en plus maîtrisés. En tant qu’organisation patronal, le MEDS a estimé important d’introduire dans le débat national la nuance suivante : Quand on parle de risque, il est important d’introduire la distinction entre risque réel et risque perçu.

Mbagnick Diop a également parlé des points d’amélioration. Selon lui,  » l’Afrique peut présenter encore des instabilités et les événements dans les pays réputés comme la Cote d’ivoire par exemple ne participent pas à faire baisser le risque perçu sur le continent. Dans le même sens, l’instabilité au Mali, dans le sahel au Nigéria sont des facteurs qui ne peuvent être ignorés lorsqu’on veut analyser le niveau de risque sur le continent ». L’instabilité fiscale est également perçue par beaucoup d’acteurs comme un risque pouvant faire jouer contre une décision d’investissement.

09h 38mn Arrivée du Ministre Khadim Diop accueilli par Mbagnick Diop Président du MEDS

8h 30mn- Les participants s’installent dans la salle « Salon des Princes » qui abrite l’événement.

Le Ministre Khadim Diop
Le Ministre Khadim Diop
Mbagnick Diop président du MEDS
Mbagnick Diop président du MEDS
Mme Rama Sall Sénior Manager Risk Advisory Deloitte Sénégal
Mme Rama Sall Sénior Manager Risk Advisory Deloitte Sénégal
Mme Aminata Diagne Sall Directrice commerciale de Solid Afrique
Mme Aminata Diagne Sall Directrice commerciale de Solid Afrique
Abdoulatif Coulibaly ministre, secretaire générall du gouvernement
Abdoulatif Coulibaly ministre, secrétaire général du gouvernement
le Pésident Mbagnick Diop et le Ministre Khadim Diop
le Président Mbagnick Diop et le Ministre Khadim Diop

 

 

 

REWMI.COM

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15