9246893-14761090

DISCOURS A LA NATION- Macky Sall ignore l’opposition, adoube les enseignants et les jeunes

 Macky Sall semble toujours ne pas être dans les dispositions de dialoguer avec son opposition.  Dans son messageà la Nation, à la veille de la fête de l’indépendance,  il a royalement ignoré ses contempteurs tout en faisant la part belle aux syndicats d’enseignants et aux jeunes.

10 mille enseignants mis en solde en 2016

«La mise en solde des professeurs contractuels et maîtres contractuels, initialement prévue pour un effectif de 5.000 enseignants dans la loi de finances 2016, sera portée à 10.000. Et toutes les dépenses additionnelles consécutives à cette augmentation des mises en solde seront prises en charge dans la prochaine loi de finances rectificative. Il sera aussi procédé à l’apurement des rappels d’intégration et d’avancement en instance du personnel enseignant pour un montant de 24,2 milliards de F Cfa. S’agissant de l’enseignement supérieur, les budgets des universités ont été augmentés de 20 milliards de F Cfa au titre du budget national 2016, dont 7,5 milliards affectés aux œuvres sociales des étudiants. L’incidence financière de la réforme des titres universitaires, qui s’élève à 3,3 milliards de F Cfa,  est entièrement prise en charge dans le budget 2016.  Au total, sur 302 milliards de F Cfa alloués  à l’Enseignement supérieur d’ici 2017, plus de 72 milliards sont affectés à la mise en œuvre d’accords convenus avec les syndicats, dont la plus part remontent à plus de dix ans.»

Un pacte de stabilité

«J’appelle instamment tous les partenaires sociaux à prendre conscience des efforts déjà consentis et à travailler avec le gouvernement pour un système scolaire et universitaire performant, stable et apaisé. Quand l’école publique est soumise en permanence à des perturbations, c’est le sort de nos enfants et le destin de la Nation qui s’en trouvent sérieusement hypothéqués. Jeunes et moins jeunes, nous savons tous ce que nous devons à l’école publique. Nous savons tous que l’école publique est le meilleur gage de l’égal accès de tous les enfants à l’éducation, sans considération de leurs origines sociales », a-t-il souligné. « Sur l’investissement dans l’éducation et la formation, je veux que chacun comprenne que le gouvernement n’a de limites que ses possibilités budgétaires ; car j’ai la pleine conscience qu’il y va de l’avenir même de nos enfants et de la Nation », a déclaré le président Sall.

10 mille jeunes insérés dans 20 corps de métiers cible

«L’insertion professionnelle des jeunes sera aussi soutenue par des centres spécialisés dans le machinisme agricole à Diama, la mécanique poids lourds et la maîtrise énergétique à Diamniadio. En plus de la redynamisation de l’Ecole de formation en agriculture de Bignona, deux nouveaux centres de formation professionnelle seront construits à Guédiawaye et à Thiès. Ainsi,nous préparons ainsi plus de 10.000 jeunes pour un emploi immédiat dans vingt corps de métiers cible. Je me réjouis particulièrement du succès du Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac) et des fermes Naatangué, que nous avons financé à hauteur de 33,3 milliards F Cfa.  À ce jour, ce programme a généré près de 29.000 emplois sur un objectif de 60.000 d’ici 2018. À la faveur des travaux routiers en cours et des programmes de modernisation des transports, plus de 14.000 emplois directs ont été créés. Cette dynamique sera renforcée dans le cadre du programme autoroutier et de rénovation du chemin de fer.En outre, la relance de la production des Industries chimiques du Sénégal (Ics), grâce à un investissement de plus de 112 milliards de FCfa, a sauvé 1.570 emplois. Il en est de même de la Nouvelle société textile sénégalaise de Thiès dont la reprise des activités a permis de consolider 435 emplois. D’autres efforts relèvent de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes avec le financement de 274 projets de jeunes et l’examen en cours de 266 dossiers. Grâce au soutien du FONSIS, des projets dans les domaines de l’énergie, de la santé, de l’hôtellerie et de l’agriculture ont permis de générer plus de 2.000 emplois.»

Rassemblés par Mouhamadou BA

Voir aussi

Rama-Yade-300x193 (1)

FRANCE-AFRIQUE Rama Yade cherche à se faire sponsoriser par des palais africains

L’ex secrétaire d’état aux Droits de l’Homme sous Nicolas Sarkozy, Rama Yade, entame ce jeudi …