Accueil / ACTUALITES / Discours de politique générale Le PM passe son Grand oral demain

Discours de politique générale Le PM passe son Grand oral demain

REWMI.COM Le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne prononcera, ce mardi, sa Déclaration de politique générale. Une tradition pour présenter les réformes et les mesures qu’il veut mettre en place à l’Assemblée nationale.

Mahammad Boun Abdallah Dionne s’exprime ce mardi à la tribune de l’Assemblée nationale pour son discours de politique générale, après sa victoire écrasante aux législatives de 2017. Il devra convaincre les députés sur son programme de politique économique pour remporter la confiance de l’Hémicycle.

Ce qui ne devrait pas, à priori, être chose difficile. Ce discours doit avant tout donner un élan et mettre sur de bons rails le «gouvernement de combat» voulu par Macky Sall après la victoire aux législatives. Il nous revient de sources sûres que voilà près d’un mois que le locataire de la Primature peaufine, avec ses conseillers, sa déclaration pour son deuxième grand discours qu’il est en train de préparer avec aplomb et sang- froid.

«Ça sera un discours de la méthode centré sur les priorités, un discours politique d’exécution. C’est, même si le terme est souvent galvaudé, un discours pédagogique », avance l’entourage du PM.

A rappeler que lors de son dernier DPG, ce fut un Premier ministre très à l’aise, avec une maitrise totale des dossiers de l’Etat, une démarche altière et une allure impétueuse, qui s’est adressé à l’Assemblée nationale par un jeu de question-réponse.

En effet, pour illustrer sa commodité, le Pm a su se draper des manteaux de ‘’Kocc Barma’’ et de Lamartine, articulant une langue nationale et une langue officielle avec une intelligibilité eurythmique qui montre bien qu’il est aussi bien à l’aise que Moustapha Niasse et Senghor. Pour dire que Mahammad Boun Abdallah Dionne sait et saura apporter des réponses à la fois techniques et politiques.

Lors de son dernier Grand oral, ses actes ont tous été bénis par des dithyrambes et des éloges qui l’installent sur le trône de traceur de destin. Il avait, au moins, réussi en virtuose et en maestro à défendre ardemment la politique de son Gouvernement et la vision de Macky Sall.
On peut ainsi tout reprocher à Mahammad Boun Abdallah Dionne sauf de ne pas maîtriser les dossiers de l’Etat. L’homme, très à l’aise, avait servi des réponses spontanées, sans hésitation ni ambigüité.

Une réelle maîtrise des dossiers de l’Etat

Sans tenir un discours fastidieux comme le faisaient ses prédécesseurs, le Premier ministre avait l’attitude d’un Professeur de Chaire au cœur d’un amphithéâtre où il servait plus que des explications, mais aussi des leçons de gouvernance et de démocratie.

L’ambition de réaliser un développement intégral et solidaire, pour ne pas dire une croissance inclusive, et surtout la loyauté exprimée envers Macky Sall dont il œuvre à être l’orfèvre de la politique d’émergence, peuvent bien être le résumé de son adresse à la représentation nationale.

Dans le domaine de l’Agriculture, des libertés publiques, des questions environnementales…, Mahammad Boune Abdallah Dionne sait se montrer avenant et c’est bien à son honneur. La hausse du taux de croissance rend bien d’une politique économique organisée dans le cadre d’un vaste projet de croissance par un financement d’activités productives concluantes.

Tenue et retenue

Mais au-delà même de sa maîtrise des dossiers de l’Etat, le Premier ministre fait montre d’une attitude civilisé et affable. Il manifeste un respect exquis lui permettant de déjouer les plans de l’opposition à chaque fois qu’il doit porter la réplique.

Son passage demain à l’Assemblée nationale sera sans nul doute une réussite, et pour cause. Sa maîtrise des dossiers et son attitude responsable et policée vont largement poser sur le climat civilisé du débat.

Mieux, le Premier ministre donne plus l’image d’un homme d’Etat que d’un homme politique qui s’attarde sur la polémique infertile. En apportant demain des réponses aux questions des députés, il va éprouver une sorte de délectation par la grande aise qui l’anime et qui mettra apparemment son cœur en fête.

Le Sénégal a connu des Premiers ministres irascibles, nerveux, polémistes et volubiles. Mais Mahammad Boun Abdallah Dionne apporte une autre image de l’autorité primatoriale qui fait penser à Abdou Diouf, Feu Habib Thiam et Mamadou Lamine Loum, connus pour leur tenue et retenue. C’est une lapalissade de dire qu’il va réussir son DPG de demain.

La Rédaction

À voir aussi

Mimy Touré: « Karim est un candidat épistolaire..’

Mimi Touré, ancien ministre de la Justice, demande à l’ancien ministre d’État de venir avec …

Le PM rencontre les syndicats d’enseignants

Selon les informations de l’As,  le Premier ministre Mohammad Boun Abdallah Dione va réunir aujourd’hui …