DISCUSSION SUR LE FICHIER ÉLECTORAL- L’opposition boude les travaux

Les travaux de la Revue et de refonte du fichier électoral n’ont pu se tenir, hier, autour du ministère de l’Intérieur. Les partis de l’opposition ainsi que ceux non-alignés ont décidé de boycotter les travaux.

Le Gouvernement chercherait-il à tripatouiller le fichier électoral ? Que cachent les manœuvres des autorités autour dudit fichier ? Pourquoi s’empresser de faire passer un projet de loi ? Des questions que se pose l’opposition qui suspecte le Gouvernement d’intentions frauduleuses sur le fichier électoral. Raison de leur boycott de la réunion. Un boycott qui s’explique par le fait que ces partis qui venaient participer aux travaux, ont constaté que le Gouvernement avait déjà envoyé un projet de loi sur la refonte du fichier électoral à l’Assemblée nationale. Portant la parole de ses pairs, Me Abdoulaye Babou explique que tous les acteurs s’étaient donnés rendez-vous au ministère de l’Intérieur, ce mercredi, pour le déroulement des travaux quand ils ont appris que le Gouvernement avait déjà envoyé un projet de loi sur la refonte du fichier électoral. Dès lors, les partis de l’opposition et les non-alignés ont jugé inutile de discuter avec le Gouvernement des réformes à apporter sur le Code électoral. Selon Me Abdoulaye Babou : « Le projet a été signé par le président de la République, porté à l’Assemblée nationale et a même fait l’objet d’une étude au niveau de la commission et risque de passer en plénière ». Effectivement, c’est hier mardi que le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, s’était présenté à l’Assemblée nationale pour défendre devant la commission des lois deux projets de loi du Gouvernement.

Le premier portait sur la modification du Code électoral relative à l’élection de Hauts conseillers des collectivités territoriales, le second sur la refonte du fichier électoral. D’ailleurs, au cours de la séance d’avant-hier de la Commission des lois de l’Assemblée nationale, le responsable du parti Rewmi, le député Thierno Bocoum, s’en était vertement pris au ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo. Pour Thierno Bocoum, il est inconcevable qu’un projet de loi organique portant refonte partielle du fichier électoral soit soumis aux députés, au moment même où le Gouvernement engage des discussions avec l’ensemble de la classe politique sur les réformes à apporter au Code électoral. D’autant que la question de la refonte partielle du fichier électoral fait partie des douze points inscrits à l’ordre du jour des travaux de la revue et de refonte du fichier électoral. Les partis de l’opposition ainsi que les non-alignés déclarent par la voix de Me Abdoulaye Babou qu’ils ne rejoindront la table des travaux que si le Gouvernement retire son projet de loi déposé à l’Assemblée nationale. C’est donc un sérieux coup de frein qu’enregistrent les travaux de la Revue et de refonte du fichier électoral.

Khady Thiam COLY

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15