22 septembre, 2014
Accueil » POLITIQUE » Divergence au sommet de la magistrature : Le Cas Bertrand Touly oppose le procureur et le doyen des juges -Le parquet n’exclut pas d’interjeter appel
Divergence au sommet de la magistrature : Le Cas Bertrand Touly oppose le procureur et le doyen des juges     -Le parquet n’exclut pas d’interjeter appel

Divergence au sommet de la magistrature : Le Cas Bertrand Touly oppose le procureur et le doyen des juges -Le parquet n’exclut pas d’interjeter appel

Rififi dans l’affaire de trafic de drogue du Lamantin Beach, concernant Bertrand Touly, et le promoteur de lutte Luc Nicolaï. Bertrand Touly qui a bénéficié d’une liberté provisoire, a été arrêté et convoqué, hier, à Dakar, sur ordre du procureur de la République mais, n’a pas été retenu dans les liens de la prévention, comme le voulait Ousmane Diagne. Le doyen des juges a décerné une ordonnance de non-recevoir à la réquisition du procureur de la République. Le parquet n’exclut pas de faire appel.

Suite au réquisitoire du Parquet, le boss de l’hôtel Lamantin Beach de Mbour qui avait bénéficié d’une liberté provisoire, a été arrêté, hier. Acheminé à Dakar pour un face-à-face avec le doyen des juges d’instruction, Mahawa Sémou Diouf. Bertrand Touly a évité, de justesse, de retourner en prison. Le doyen des juges qui l’a entendu, hier, a décerné une ordonnance de non-recevoir à la réquisition du procureur de la République, Ousmane Diagne qui souhaite son arrestation, au même titre que tous les acteurs impliqués dans cette supposée affaire de trafic de drogue. De sources sûres, le parquet n’exclut pas de faire appel. Car, informe-t-on, « le seul fait qui pourra permettre à Bertrand Touly de maintenir sa liberté provisoire, c’est la libération du promoteur de lutte et de ses codétenus, puisqu’il n’est pas possible, juridiquement, de les maintenir en prison, tout en donnant la liberté provisoire au propriétaire du Lamantin Beach ». A noter que le cas Touly est une affaire d’Etat. Son père, conseiller du Président français, était dans la délégation de ce dernier, lors de sa visite officielle à Dakar. Autant de choses qui semblent expliquer que ce dossier doit être manié avec beaucoup de délicatesse, pour que les relations entre les deux pays n’en pâtissent pas. En tout cas, cette affaire a créé un véritable malaise, au sein de la magistrature sénégalaise.

Sékou DIanko DIATTA

REWMI QUOTIDIEN