Accueil / POLITIQUE / Divergences de point de vue sur le rapport du FMI- C’est la guerre larvée entre les jeunes socialistes

Divergences de point de vue sur le rapport du FMI- C’est la guerre larvée entre les jeunes socialistes

La Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds) et le Forum des jeunes socialistes (Fjs) ne parlent pas le même langage sur le rapport du Fmi, logeant le Sénégal au 25ème rang des pays les plus pauvres de la planète.

Le Fjs dit avoir honte de la Jds à cause de son manque de culture politique et de formation militante. En critiquant subjectivement sans aucun fondement objectif ni probité intellectuelle, un gouvernement dans lequel le Parti socialiste a une grosse part de responsabilité. Selon le Fjs, la Jds verse dans la confusion et la médiocrité, en mélangeant rapport du Fmi, de la Banque mondiale et du Pnud pour se faire Buzz,

 En d’autres termes, le Fjs constate que la Jds souffre d’un manque symptomatique de culture politique en confondant dans ses arguments, déficit budgétaire et déficit public. Ainsi, le coordonnateur du Fjs, Abdoulaye Gallo Diao demande-t-il à ses camarades socialistes, de fournir la liste des pays africains que la Banque mondiale et le Fmi ont développés. Par conséquent, le Fjs conseille à la Jds de refuser  trois choses : jouer l’ignorance, faire la promotion de la médiocrité et nourrir un sentiment de dépendance intellectuelle.

Toutefois, le Forum des Jeunes socialiste invite la Jds et la Convergence socialiste à cesser immédiatement de violer l’article 38  des statuts issus du 15ème Congrès ordinaire des 06 et 07 juin 2014, qui disposent que le Parti socialiste reconnaît des Mouvements d’initiative et d’action qui souhaitent, dans divers milieux de la société, œuvrer à ses côtés, pour relayer son projet de société. Au cas contraire les seules options qui s’imposent à ces Mouvements sont la désaffiliation ou la suspension, menace Diao.

Mais à bon chat bon rat. Jointe au téléphone, la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds) préfère répondre à leurs camardes par le mépris. «Nous n’avons pas à s’attarder sur des arguties qui ne reposent pas sur des arguments économiques », a réagi le chargé de communication  de la Jds Assane Kane.

Mouhamadou BA

Share This:

À voir aussi

COMMUNE DE KAMB Les conseillers municipaux à l’école de la gestion foncière

Dans le département de Linguère, pour une gestion efficiente du foncier dans sa commune, le …