Accueil / POLITIQUE / Djibo Kâ accusé d’avoir floué Wade…

Djibo Kâ accusé d’avoir floué Wade…

Décidément, les dernières investitures sur la liste de la coalition Sopi continuent de faire couler beaucoup de salive et d’encre. Ainsi, beaucoup de libéraux dénoncent le choix porté sur certains militants de la « 25 ème heure », ou de simples souteneurs. Très remonté contre cette décision, l’un d’entre eux, Souleymane Sow, Prc de Pété et responsable politique dans le Podor, indexe le leader des rénovateurs. C’est pourquoi, il considère que Djibo Kâ a abusé de la confiance de Me Wade. Et ceci, dans le but de dérouler son plan B, tendant à écarter les authentiques libéraux et à récupérer l’appareil du Pds.

Source : L’Office
Les investitures sur la liste de la coalition Sopi, en direction des législatives, ont créé une onde de choc dans pas mal de localités du Sénégal. Ce phénomène s’est surtout accentué au niveau départemental, notamment dans le Podor. Pour cause, les libéraux de cette partie nord du pays, vu l’ossature de la liste départementale, ne peuvent plus dormir d’un bon œil. En effet, Souleymane Sow, Pcr de Pété, parlant au nom des libéraux de Podor, toutes griffes dehors, s’est rué sur le leader de l’Urd, Djibo Kâ. « Djibo Kâ est en train de tromper Me Wade. Après l’exécution de son plan A, consistant au couplage (avorté) des élections et à l’augmentation du nombre de députés (ndlr : passant de 120 à 150 député) ; le voilà à nouveau en train de dérouler son second coups bas », éructe-t-il. Suffisant pour ce dernier, de dire que cette seconde phase consiste à liquider le Pds de l’intérieur. Arguments contre arguments, M. Sow met en cause le poids électoral de l’Urd dans le Podor. Selon lui, sur les 125.000 inscrits, l’Urd n’en compte pas plus de 1000 militants dans le Podor. « S’il impose au président Wade un poste de député, alors qu’il n’a rien dans cette localité, c’est de la malhonnêteté foncière », dixit M Sow. Dans sa diatribe contre le rénovateur en chef, Souleymane Sow, qualifiant ce dernier de « malhonnête et de joueur au Poker », souligne que ceci ne passera pas. Pour lui, Djibo Kâ, le plus grand « détracteur de Me Wade de toute l’histoire politique sénégalaise, dans l’optique de son plan B, entend créer des fissures dans leur formation ; « parce qu’il n’a jamais cessé de dire qu’il sera le quatrième président du Sénégal ». Mieux, M. Sow souligne qu’en réalité, dans le Podor, tous les militants du renouveau ont migré vers les prairies bleues du Pds. Et de se demander, par ailleurs, « comment Djibo, souteneur de la dernière heure, peut-il également être tête de liste à Linguère, devant Habib Sy ? Ceci après avoir placé son élément (Issaga Ly) dans le Podor ». C’est ainsi, dit-il, qu’au nom de tous les libéraux de Podor, M. Sow dénonce « l’abus de Djibo », qui, toujours selon lui, avance « masqué ».

« Le Pds doit bannir les tricheurs »

D’autre part, justifiant « la tricherie » de Djibo Kâ, M. Sow, chapelet en mains, égrène le nom de tous les responsables du Pds oubliés sur la liste de Podor et sur la nationale. Ainsi, il cite dans cette kyrielle de responsables : Djiby Mbaye (Service des mines), Pape Abou Sow (chef d’entreprise), Amadou Kane Diallo (Cosec), Yéro Hamed Diallo (Pca de la Bicis ), Moussa Sow (Pca de Ancar), Mamadou Dème (Dg de la Saed ), Ibrahima Abou Guète (Dg de la construction), Oumou Salamata Tall, Gaysiri Wane de Mboumba etc. Surpris et très remonté, Souleymane Sow, revenant à la charge, crache du feu sur Djibo Kâ, et se demande, comment, on a pu mettre du blanco sur tous ces responsables, et choisir un « triste inconnu », venu fraîchement de l’Urd ? Ainsi, appelant tous les libéraux de Podor à la vigilance, il va plus loin, pour demander au président Wade, au Premier Ministre Macky Sall et à Abdoulaye Faye de bien surveiller les arrières du Pds, contre tout faiseur de troubles, à « l’image de Djibo Kâ ». Ne s’arrêtant pas à mi-chemin, il met dans la même catégorie de « tricheurs », Abdourahim Agne (investi à Matam) et son poulain Kalidou Dieng de Podor (sur la proportionnelle). « Le Pds doit éviter que des souteneurs de la dernière heure viennent perturber le fonctionnement de ses structures », s’insurge-t-il. Une sortie très musclée du président de la communauté rurale de Pété, et responsable politique très influent dans le même zone ; qui dit au passage assumer toutes ses responsabilités, rien que pour le triomphe du Pds, dans le paysage politique sénégalais.

À voir aussi

Présidentielle 2019: Ndèla Madior Diouf désiste

Ndèla Madior Diouf vient de faire le deuil de son ambition présidentielle. Du moins, pour …

Déclaration de Kara sur les accusations contre Sonko