POLITIQUE

Djiby Ndiaye, président des mareyeurs du Sénégal- Quand les politiques oublient les véritables acteurs

  • Date: 21 décembre 2015

Ils forment une association de plus de 800 000 membres. Des hommes et des femmes de développement, engagés dans la bataille pour un secteur fort. Ils sont dans la commercialisation, la transformation, etc. Avec à leur tête, un homme dynamique. Depuis 15 ans, Djiby Ndiaye ratisse large. Aujourd’hui, mareyeurs et transporteurs ont mutualisé leurs efforts pour la grande révolution dans des projets porteurs comme le transport interurbain.

Djiby Ndiaye alias « Général » ratisse  large pour ces 800 000 membres installés dans les 14 régions du Sénégal. Le Collectif des mareyeurs s’est maintenant mutualisé, avec le Président des transporteurs, pour encore plus donner du poids à la balance de l’émergence. Aujourd’hui, les mareyeurs du Sénégal fustigent, par la voix de leur leader,  « le comportement de certains collaborateurs du chef de l’État ». Ces derniers torpillent tout et profitent de ces grands mouvements.  Prenant des « sans voix » pour suppléer les véritables acteurs. C’est ainsi que lors du salon maritime, des cars ont été affrétés juste pour meubler la cérémonie. Pendant quatre jours, et au quotidien, des chauffeurs venaient stationner pendant des heures et repartir, vides  dans tous les grands points. Un mot d’ordre de boycott avait été lancé. Pire, lors de la journée de la pêche tenue au Cices, le ministre en charge du secteur a donné la parole à un ressortissant d’Eliinkine inconnu du fichier des mareyeurs.  Ce qui avait fait sortir de ses gonds, Babacar Mbaye de la section de Hann. Yarakh, avec son important point de vente ignoré des services de la pêche. Et de ses dirigeants.  Et de temps en temps, ce sont des habitants de Sangalkam qui parlent au nom du collectif. Alors qu’ils ne connaissent rien des espèces marines ou des techniques de capture. Et il en est ainsi depuis le magistère de Djibo Kâ. Cela fait 15 années.  Comme pour dire que pour sauvegarder leurs postes, certains ne jouent pas franc jeu.

Ne voulant plus se laisser manœuvrer, Djiby Ndiaye a réussi à donner une nouvelle force. Des infrastructures allant du centre de santé, aux camions frigorifiques, en passant par l’équipement ont été mises en place. Toujours à l’écoute de ses camarades, d’autres points toujours posés aux gouvernements successifs, trouvent un début de solution. Grâce à des partenaires comme Ccbm, le Fongip participe à ces actions. Les femmes ont pu acquérir des congélateurs et des financements. Des conventions signées avec Cbao, Microcred, Cofina, Nsa, pour l’assurance vie.  Les congélateurs permettent aux femmes de mieux conserver leurs produits.

Pour mieux soulager les mareyeurs, Djiby Ndiaye a pu distribuer plus de 500 bacs à poissons, rénover le siège sis au Marché aux poissons. Le plus important en Afrique de l’Ouest. Une infrastructure qui mérite une meilleure attention, surtout en ce qui concerne l’entretien, les canalisations… Et que le marché Joola ne soit plus loti, dans la commune de Dalifort. Par ailleurs, Mboro, zone poissonneuse ne dispose pas de routes de desserte, d’électricité.

Le Président d’en appeler à l’arbitrage du chef de l’État. Pour réussir ensemble, le pari des actions émergentes, ces personnes devraient être des partenaires, dans l’octroi des licences et accords de pêche, les conventions interrégionales, avec les pays de la sous- région, et une meilleure prise en compte de ces pêcheurs impactés comme à Guet Ndar ou à Thiès.

Pour l’heure, Djiby Ndiaye salue les efforts du nouveau Directeur du marché aux poissons. Un inspecteur des impôts et domaines engagé pour l’essentiel. Pour un meilleur management. L’usine de glace a été reprise. Et les employés rétribués. Pour un climat social apaisé. Et le président du Collectif des mareyeurs du Sénégal compte, sous peu, convier tous ses camarades, à un rendez-vous du partage avec Macky Sall. Une feuille de route sur laquelle est inscrit le renouvellement des taxis banlieue. Pour mettre fin au règne des R4. Un projet très avancé, comme l’a souligné, Ibrahima Wade, Président des transporteurs.

Ndèye DIAW

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15