Don-de-Sang

DON DE SANG A LA DOUANE UNE ACTIVITÉ DÉSORMAIS ANNUELLE

La Douane a procédé hier à un don de sang au siège de sa direction générale. Une activité qui va contribuer, selon le directeur général adjoint des Douanes, Moctar Kettani Doucouré, à combler le déficit en poches de sang au niveau du centre national de transfusion sanguine (Cnts). Un geste dûment apprécié par l’association nationale des donneurs bénévoles de sang du Sénégal  qui en redemande avec d’autres partenaires.
Le Sénégal est à 4,5 donneurs de sang pour 1000 habitants. Un chiffre qui est loin de la norme fixée par l’organisation mondiale de la Santé qui est à 10 donneurs pour 1000hts, selon certains spécialistes de la santé.Pour combler ce gap, la direction générale de la Douane  est venue à la rescousse  du centre national de transfusion sanguine, en organisant hier, mercredi, une journée de collecte de sang sur toute l’étendue du Sénégal. Pour son directeur adjoint, Moctar Kettani Doucouré, coordonnateur de cette activité : « nous avons reçu des instructions de notre directeur pour que dans toutes les directions de la Douane du pays que cette activité puisse être déroulée. Elle va contribuer ainsi à combler le déficit en poches de Sang dans les différentes banques de sang du pays».Revenant sur les motivations de cette journée, l’inspecteur principal de la Douane a déclaré : « elles sont purement humaines. Car donner son sang est un acte noble pour toute personne. Et l’administration des douanes étant une administration républicaine, nous avons été moulés par cet esprit de venir en aide à son prochain.»
 Le président national des donneurs de sang du Sénégal, Thierno Lecompte Seck s’est félicité de cette collaboration avec la Douane. « Le gap est certes important par rapport à la norme dictée par l’Oms en matière de donneurs de sang. Mais si l’on analyse par rapport région, la situation de Dakar est satisfaisante avec 9 donneurs pour 1000 »,  a-t-il déclaré.
  Et de poursuivre: «l’accent doit être mis dans les régions où on est à 4 pour 1000. Quelque part, cela se justifie avec l’insuffisance de banques de sang qui sont au nombre de 19 pour 45 départements du Sénégal. Ce qui fait que les structures de transfusion sont très éloignées des populations». Pour arriver à réduire ce gap, M. Seck  appelle d’autres forces vives de la nation à suivre les traces de la Douane. Car selon lui, militaire, paramilitaires et civiles doivent s’activer  dans le bénévolat afin de sauver des vies, car personnes n’est épargnée du besoin de sang.Pour ce don de Sang, la Douane a décidé d’en faire, à compter de 2016, une activité annuelle.  Son directeur adjoint s’est dit satisfait de la journée qui a largement dépassé son objectif qui était de 100 poches. A l’endroit du gouvernement, le président national des donneurs, M. Seck a estimé qu’il doit pouvoir faire plus en matière structures de transfusion sanguine, car selon lui, si le sang est disponible, certaines pathologies pourraient vraiment disparaître.

Voir aussi

6fc428e33fe2af5f7182b9940e828bf8942a8c10

Résultats d’une étude sur le diabète : Les malades courent un risque plus élevé de dépression

Le diabétique présente des risques plus élevés de sombrer dans un état dépressif d’où la …