telechargement-220

DON ROYAL M6 offre près de 2 tonnes de médicaments aux malades du Sida

Le roi Mohamed VI du Maroc, en visite de travail et d’amitié au Sénégal depuis dimanche, s’est rendu hier à l’hôpital principal de Dakar. Accompagné du chef de l’État, Macky Sall, le souverain chérifien a remis un don de 1,6 tonne en médicaments au Conseil national de lutte contre le Sida.

Le royaume du Maroc, à travers la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, a offert au Sénégal un lot important de médicaments pour le traitement des maladies et infections opportunistes liées au VIH/SIDA. Ce don, estimé à 1,6 tonne, est composé d’antiviraux, d’antibactériens et d’antifongiques axés sur les grandes familles de médicaments anti-infectieux. Auparavant, le président Sall et Mohammed VI Roi du Maroc ont signé, au Palais présidentiel, un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’entrepreneuriat. Aussi une convention de partenariat entre les deux pays pour le soutien de l’agriculture sénégalaise, a été également signée par les départements sénégalais et marocain de l’agriculture, ainsi que par la Banque centrale populaire (BCP) et le Crédit agricole du Maroc (CAM). C’est dire que c’est un nouveau dispositif de financement et d’accompagnement en faveur de la petite agriculture et du milieu rural au Sénégal, qui sera désormais mis en place. Suite à une convention de partenariat, signée entre les États du Maroc et du Sénégal, la BCP et le CAM, deux institutions financières signataires, viendront soutenir, via un dispositif de financement et d’accompagnement, ce domaine au Sénégal. Dans un document qui nous est parvenu, il est précisé que le financement sera supporté par la Banque centrale populaire (BCP) et le Crédit agricole du Maroc (CAM) à hauteur de 1,5 million d’euros chacun, la Fondation Mohammed VI pour le développement durable y contribuera, quant à elle, à hauteur de 1 million d’euros pour initier un fonds de garantie. L’objectif de cette convention est de contribuer à un développement équilibré et inclusif de la petite agriculture et du monde rural au Sénégal. Il passera par le financement et l’appui technique aux petits producteurs agricoles et aux activités génératrices de revenus. À noter que ce rôle sera principalement dévolu à Atlantic Microfinance For Africa (AMIFA Sénégal), la filiale locale du groupe Banque populaire, dédiée au microcrédit. Les responsables ont rappelé que la BCP et le CAM ont signé une convention, dans ce sens, le 27 octobre 2016. Ils ont aussi souligné qu’au-delà de son concours financier, le CAM, partenaire traditionnel du monde agricole, mettra à contribution son savoir-faire, à travers le développement d’une offre-produit pour le secteur, dans le cadre d’une approche solidaire touchant à la fois la production et la commercialisation.

M BA

Voir aussi

telechargement-15

Gamou 2016 : Al Amine plaide l’équipement de l’hôpital Abdoul Aziz Dabakh de Tivaouane

C’est une doléance formulée hier, en marge du comité régional de développement en vue du …