ECONOMIE

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

  • Date: 1 décembre 2016

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction de son « Datacenter » destiné à gérer les besoins internes et externes de l’entreprise. Ce centre de données sera également ouvert aux pays africains qui voudraient y faire héberger leurs données informatiques.

Le responsable du projet “Datacenter” de la Sonatel, Ange Coly, a lors d’un voyage organisé, hier, au cœur de cette dite structure, informé que la Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction de son « Datacenter » destiné à gérer les besoins internes et externes de l’entreprise. Ce centre de données sera également ouvert aux pays africains qui voudraient y faire héberger leurs données informatiques. Le Datacenter ou centre de données, implanté dans le département de Rufisque, à Dakar, est une infrastructure imposante dont les installations techniques en cours de finition va aider à sauvegarder les données numériques de la SONATEL, d’entreprises partenaires, des Etats demandeurs, etc., a expliqué M. Coly. En effet, le centre de données qui est un site sécurisé regroupant les équipements du système d’information comme les ordinateurs centraux, des serveurs, des baies de stockage, du matériel de réseaux et de télécommunication, est riche de trois salles informatiques d’environ 250 mètres carrés chacune, a dit M. Coly.

Conforme aux normes internationales en termes de sécurité et de sûreté, le centre de données, doté d’une fibre optique, est conçu et équipé pour faire face à toutes intempéries, aux incendies, à la manipulation de personnes malveillantes, etc. Deux imposants groupes électrogènes capables de recevoir 25000 litres de carburant, sont à l’affût pour parer à toute coupure d’électricité. Par ailleurs, le centre de supervision et d’exploitation, ou Global network opération center (GNOC), le premier du genre ouvert en Afrique le 23 novembre dernier, est une structure d’excellence mise en place pour fédérer les compétences dans le domaine des télécommunications dans 9 pays. Il s’agit de pays du Groupe SONATEL (Sénégal, Mali, Guinée, Guinée Bissau) et du Groupe Orange en Afrique (République centrafricaine (RCA), Cameroun, Niger, Côte d’Ivoire, République Démocratique du Congo (RDC). Le centre de mutualisation et de supervision de Dakar emploie aujourd’hui quelque 110 jeunes ingénieurs africains en télécommunications en provenance des pays engagés dans le projet qui a également une antenne à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Abdoul K. D. Dabo

1 Comments

  1. Je dis bien bravo pour Sonatel. Je trouve que c’est une fierté pour l’Afrique car le domaine de la télécommunication prend de plus en plus de l’essor dans le continent.

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.

1 2 3 4 5

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15