24 novembre, 2014
Accueil » POLITIQUE » DOUDOU NDIAYE MBENGUE DU BSDA : «Idrissa Seck n’est qu’un roturier, il doit chanter et danser pour Macky Sall»
DOUDOU NDIAYE MBENGUE DU BSDA : «Idrissa Seck n’est qu’un roturier, il doit chanter et danser pour Macky Sall»

DOUDOU NDIAYE MBENGUE DU BSDA : «Idrissa Seck n’est qu’un roturier, il doit chanter et danser pour Macky Sall»

En visite à la rédaction, l’artiste auteur compositeur Doudou Ndiaye Mbengue et président du mouvement «Yonou Yokouté Dolel Macky–M2Y» n’a pas été tendre avec Idrissa Seck qui, dans ses dernières sorties, a fustigé le Gouvernement actuel. Sa nomination au BSDA, objet de polémique, a été aussi commentée par l’artiste.
Sur la sortie d’Idrissa Seck contre l’actuel gouvernement, Doudou Ndiaye Mbengue estime qu’Idy doit se taire. «Il est un griot comme moi, mais un griot ne dit pas des choses qui peuvent provoquer des fissures entre des personnes. Mais, ce que l’on constate, c’est que cela n’est pas le cas avec l’ancien Premier ministre. Ce que l’on peut dire, c’est que Macky Sall n’est même pas son égal, au contraire, Macky Sall est un noble et Idrissa Seck devrait danser et applaudir pour lui et non dénigrer ses actions. Idy devrait, comme moi, chanter les louanges de Macky. J’avais averti le Président, lors de son dernier meeting à Thiès, en présence de tous les alliés de la coalition, de se méfier du maire de Thiès. Mais, c’est Dieu qui décide de tout. Si le Président m’avait écouté, il n’aurait même pas fait partie de cette coalition et il serait présentement Président, puisque Dieu l’avait écrit. Mais, Idrissa lui doit savoir qu’il ne sera jamais Président de la République, je le jure sur le Khalife de Touba», confiera l’artiste. Concernant les Membres de «Rewmi» dans le Gouvernement, l’artiste leur demandera de rester et de ne pas suivre Idy. «Que les ministres, députés et autres leaders de «Rewmi» restent et travaillent pour le Sénégal. Idy ne souffre pas Macky comme Président mais, il faut qu’il sache, comme Moustapha Niasse et les autres, que cela est une décision divine. Il doit se ressaisir et accepter le sort de Macky Sall. Il faut qu’il arrête de dire du mal, parce que tout le monde sait qui est qui dans cette histoire. Ses versets de coran qu’il récite à tort et à travers, sont assimilés par plus jeunes que lui. Qu’il arrête», a-t-il poursuivi.

Polémique sur sa nomination au BSDA

Sur un autre plan, l’artiste, se confiant sur sa nomination au Bsda, précisera, à l’endroit de ses détracteurs : «je suis membre fondateur du Bsda, j’ai été parmi les premiers à avoir une carte. En plus, je suis un artiste. Je revendiquais, tout le temps, pour les droits des artistes et même pour qu’on leur offre un salaire et cela, c’est une nouveauté. Mais, je comprends qu’il y a des jaloux. Si Macky Sall ne m’avait pas nommé, j’avais déjà réussi ma mission. Abdoulaye Wade, à six mois des élections, m’avait appelé au palais mais, j’ai refusé d’aller répondre. Pourtant, je savais ce qu’il voulait et malgré mes soucis d’argent, avec une facture d’électricité sur la tête, j’ai préféré resté un vrai homme d’honneur, un Gawlo», conclura-t-il.

Mamadou DIOUF

REWMI QUOTIDIEN