doudou-wade-depute-190a52ad

(Audio) Doudou Wade, sur la volte face du Président Sall :  » Il y’a des possibilités encore aujourd’hui pour lui de sortir de cette situation »

Doudou Wade membre du Comité directeur du Pds était l’invité de l’émission  » Grand Oral  » de la radio Rewmi fm ce samedi. Il a donné son avis sur la décision du Président Macky Sall de faire un mandat de 7 ans contrairement à son engagement de réduire ce même mandat à 5 ans. Nous vous proposons la réaction de l’ancien président du groupe parlementaire des libéraux.

 » Les sénégalais savent, et avec nous, que le Président ne nous a pas dit la vérité.  Il nous a trompés. Il a fait de l’escroquerie politique. Il a fait un contournement pour arriver à cette situation. Il y’a des possibilités encore aujourd’hui pour lui de sortir de cette situation. Il peut retirer son texte et ne pas aller au référendum. Ça ne sert à rien d’aller au référendum. Et il pourra, dans ces conditions, poser le problème de manière claire, et attendre le 31 décembre 2016, et appeler les senegalais à aller aux élections en mars 2017, en  prônant un grand discours de respect de ses engagements et en posant sa démission. C’est moins coûteux, c’est mieux pour lui, et les Sénégalais sauront que parmi les tiens, (…) en considérant au moins qu’il a essayé au dernier moment de respecter son engagement. « Seulement Doudou Wade pense que Macky Sall n’en est pas capable.  A ce sujet, il a dit :  » il n’en est pas capable. Mais c’est pour le mettre devant les faits accomplis. Parce que tout en faisant ce contournement, ce chemin tortueux qu’il a pris pour en arriver à ce niveau, c’est dire que le président Macky Sall n’a pas respecté les Sénégalais mais il n’a pas aussi rendu la monnaie à ces 65% des Sénégalais qui,  à cause de son engagement, ont pris la décision de l’élire  et de faire de lui le président de la République ».

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …