Accueil / RELIGION / Le doyen de la famille Niassène privé du soutien de l’Etat lors du Gamou Ça râle dans tous les sens à Médina Baye!

Le doyen de la famille Niassène privé du soutien de l’Etat lors du Gamou Ça râle dans tous les sens à Médina Baye!

L’Edition 2017 du Gamou est loin de connaître son épilogue dans la cité religieuse de Médina Baye (Kaolack). Un proche de la famille du khalife de Mame El Hadji Abdoulaye Niass le «Grand», Cheikh Ousseynou Aboubacar Abdoulaye Niass, vient d’effectuer une sortie au vitriol pour alerter. A en croire le fils et porte-parole du saint homme : «Nous saluons et remercions tous ceux qui ont pris part au Mawlid qui célèbre l’anniversaire de la venue au monde du Prophète de l’Islam, Muhamed (S.A.W). Nous profitons de cette tribune pour lancer un cri du cœur à l’Etat pour lui dire que notre surprise a été très grande de constater que  l’aîné de la famille Niassène (Médina Baye et Léona Niassène), Cheikh Ousseynou Aboubacar Abdoulaye Niass, est privé d’appui pour cette année lors du Gamou. Tous les dignitaires religieux de Médina ont reçu un soutien étatique, sauf lui. Une grande première parce que par le passé, il en bénéficiait au même titre que tous. Nous ne comprenons pas cette attitude». Cheikh Abdoulaye Ousseynou Niass, très en verve, fait comprendre que la famille niassène est large et qu’il y a des réalités à ne pas occulter. « Le Président de la République, son Excellence M. Macky Sall, a beaucoup d’estime et de considération pour mon père. Pendant les Gamou et autres «Ziarr», il a eu à voler à son secours. En 2015, alors qu’il était souffrant, c’est Macky Sall lui-même qui avait payé son évacuation à Paris (France) et avait pris en charge ses frais d’hospitalisation. Et pour ce geste, nous lui sommes redevables et continuons de prier pour sa réussite dans toutes ses entreprises du futur», a dit au finish le jeune guide religieux niassène.

Ndeye Thiam (Correspondance particulière)

À voir aussi

Kolda : La foudre tue deux jeunes garçons dans un village de Bagadadji

Deux jeunes garçons sont morts foudroyés à Boubourél, un village de la commune de Bagadadji, …

Me Assane Dioma Ndiaye : « La justice a fait un travail remarquable »

Je crois que la justice a répondu à nos différents appels. Lors de nos plaidoiries, …