safietou thiam

Dr Safiétou Thiam, secrétaire exécutive du Cnls : « Il nous faut des résultats avec peu de ressources financières »

La secrétaire exécutive du Conseil national de lutte contre le Vih/Sida (Cnls), Dr Safiétou Thiam, tire un bilan satisfaisant de la phase 2 du Round 9. Ce bilan conforte le Sénégal à se positionner pour le nouveau modèle de financement du Fonds mondial. Un nouveau projet sera déposé sur la table des bailleurs en 2017 pour l’obtention d’autres ressources financières. Toutefois, elle pense qu’il est nécessaire d’accroître l’efficacité en utilisant, de façon optimale, les ressources financières.

Les acteurs de la lutte contre le Sida ont évalué, en début de semaine, le projet du Fonds mondial de la phase 2 du Round 9. La note dudit Round, qui est en phase finale, est satisfaisante, d’après la secrétaire exécutive du Conseil national de lutte contre le Sida, Dr Safiétou Thiam. Les financements du Round 9, exécutés en deux phases, étaient destinés à la réduction de nouvelles infections au Vih, à l’amélioration de la qualité de vie des personnes infectées et affectées, à  la gestion et à la coordination de l’information stratégique, mais aussi au renforcement des systèmes communautaire et de santé transversale. « De manière générale, les objectifs fixés pour ce qui concerne ce Round 9 sont globalement atteints », s’est réjouie Mme Thiam, révélant que le Cnls et ses partenaires ont même dépassé plusieurs objectifs.

La seule difficulté, a reconnu l’ancienne ministre de la Santé et de la Prévention médicale, se situe au niveau de la prévention de la transmission de la mère enfant (Ptme). En effet, il avait été demandé de mettre toutes les femmes enceintes séropositives sous traitement. « Ce qui n’a pas souvent été le cas pour divers  paramètres », a-t-elle regretté tout en estimant que toutes les personnes dépistées séropositives doivent être mises sous traitement. « Aujourd’hui, le défi est de voir comment obtenir de meilleurs résultats avec moins de ressources financières. Cela, nous allons le faire autrement en ciblant et en analysant les interventions. Nous devons avoir le courage de laisser tomber des interventions qui ne sont pas efficaces ou qui n’apportent pas une valeur ajoutée dans la lutte contre le Sida », a déclaré la patronne du Cnls.

Dr Safiétou Thiam s’exprimait, mercredi 16 septembre dernier, à Dakar, lors de la clôture de l’atelier de la revue bilan national du projet du Fonds mondial de la phase 2 du Round 9. Elle a déclaré qu’au premier jour de la rencontre, les régions ont fait la revue  bilan de leurs programmes en présentant des résultats jugés satisfaisants. « Nous avons synthétisé ces résultats en formulant des recommandations. Nous sommes heureux de constater que les acteurs au niveau décentralisé ont pris la pleine conscience des enjeux de la lutte contre le Sida. Nous avons la possibilité d’avoir de meilleurs résultats avec les ressources actuelles, c’est-à-dire limitées », s’est félicitée Mme Thiam qui a rappelé que le Cnls est en train de chercher des fonds qui permettraient aux acteurs de dérouler des actions à hauts impacts. C’est pour cette raison que le Sénégal, à travers le Cnls, se positionne déjà pour le nouveau  modèle de financement du Fonds mondial. « Dès 2017, nous allons écrire un nouveau projet et le transmettre au Fonds mondial pour avoir encore des financements », a-t-elle fait savoir. Le nouveau modèle de financement du Fonds mondial remplace les Rounds.

Le soleil

Voir aussi

telechargement-15

Gamou 2016 : Al Amine plaide l’équipement de l’hôpital Abdoul Aziz Dabakh de Tivaouane

C’est une doléance formulée hier, en marge du comité régional de développement en vue du …