LINGUERE

DRAME A LINGUERE Le chef de centre de la Sonatel est mort par arrêt cardiaque d’après l’autopsie.

Le moins que l’on puisse dire est que les habitants du quartier Linguère-Coumba  où logeait Ibrahima Fall se sont réveillés, samedi,  dans l’émoi et la consternation. En effet le chef de centre de la Sonatel de Linguère a été retrouvé mort  dans son domicile. La découverte macabre a été faite  tôt le matin par  son employé  chargé de s’occuper des moutons. Après avoir tapé à la porte sans réponse, l’employé  a escaladé le mur pour s’enquérir de la situation. Alors il découvre le corps sans vie du chef de centre de la Sonatel allongé entre sa chambre et la porte principale de la maison. L’alerte sonnée, les sapeurs-pompiers accompagnés des gendarmes se sont rendus  dans  le domicile du défunt. Les secours n’ont pu que constater le décès du chef de centre de la  Sonatel de Linguère Ibrahima Fall, la cinquantaine sonnée, polygame et  originaire de Kaolack, en service à Linguère depuis 2006. A l’issue du constat, le corps du défunt a été déposé à l’hôpital Magatte Lô de Linguère par les sapeurs-pompiers. Sur instruction du procureur de Louga le corps du défunt chef de centre de la Sonatel a finalement été transféré  à Dakar pour autopsie afin de déterminer  les circonstances de la mort constances de la mort brutale de Ibrahima Fall. Le lendemain 24 juillet 2016, les résultats de l’autopsie ont donné qu’Ibrahima Fall est victime d’une mort naturelle. La dépouille du défunt chef de centre de la Sonatel a été remise à sa famille qui l’a inhumé le même jour à Kaolack. Cette mort triste et surprise alimente les discussions dans le Djoloff.

Samba  Khary  Ndiaye (Correspondant)

Voir aussi

telechargement-5

ÉRECTION D’UNE BUVETTE SUR LA CORNICHE Aby Ndour persiste, Atépa annonce une plainte…

Entre Aby Ndour et l’Association Sos Littoral, la guerre est à son paroxysme. Atépa a …